La campagne « lecture du livre de Devarim » bat son plein !

0
72

Une campagne via Charidy gratuite et 100% spirituelle : une première ! Des dizaines de milliers de personnes ont déjà répondu présentes !

« Ici, au Maroc, on peut atteindre des sommets jamais atteints » affirme le rav à ses élèves du monde entier les invitant à investir au Maroc. Rabbi Yochiahou Pinto : « Une grande réussite attend ceux qui feront des affaires au Maroc »

Pour la première fois dans l’histoire de la plateforme associative Charidy, une campagne sans demande de dons et à but uniquement spirituel !

Des dizaines de milliers de Juifs se mobilisent à travers le monde et s’engagent à étudier de façon hebdomadaire le livre de Devarim, segoula pour voir de grandes délivrances. Cette campagne a vu le jour sous l’égide du Grand rabbin du Maroc, rabbi Yochiahou Pinto chlita, à la veille du Chabbat Devarim. Dès le lendemain du Chabbath, le rav s’est rendu au cimetière juif de Casabalanca pour une prière exceptionnelle pour l’annulation des mauvais décrets et malédictions. Le rav Pinto a récité ce Tikoun spécial sur le tombeau de son saint grand-père rabbi ‘Haïm Pinto. Il a adressé une bénédiction particulière au roi Mohamed 6 qui fait prospérer l’économie marocaine. Le rav a également fait référence à la situation actuelle dans le monde et a parlé du renouveau du judaïsme marocain. Il a ainsi appelé ses disciples à travers le monde à investir au Maroc.

Hier soir a eu lieu une cérémonie pour le moins particulière : l’annulation des malédictions, Hatarat Klalot, récitée par le rav Pinto suite à la propagation incessante du coronavirus. Le monde se trouve en effet dans une situation chaotique et catastrophique, ainsi, le rav a décidé d’organiser cette prière exceptionnelle afin de tenter d’éloigner les mauvais décrets et les malédictions qui pèsent sur le monde.

Comme nous l’avons dit dans un article précédent, cette prière a été rédigée par des Rabbanim et Mekoubalim des générations antérieures. Rav Yochiahou Pinto a reçu cette prière exceptionnelle en héritage de ses saints ancêtres. Cette prière a réuni plusieurs disciples de la Yechiva Chouva Israël de Casabalanca et a été suivie par des milliers de personnes via les réseaux sociaux et les médias.

« Je suis prêt à être l’expiation afin que le monde retrouve son équilibre, que les familles retrouvent la santé et leurs moyens de subsistance. »

En arrivant au cimetière, le rav Pinto a éclaté en pleurs. Il a mentionné la période difficile que traverse le monde actuellement « Une telle détresse comme celle perçue ces derniers mois ne s’est jamais perçue ! Hakadoch Baroukh Hou, nous te supplions d’adoucir les décrets qui pèsent sur le peuple d’Israël ! Disons stop au Lachon hara’, à la médisance ! » Le rav a poursuivi en annonçant qu’il était prêt à être l’expiation afin que le monde retrouve son équilibre, que les familles retrouvent la santé et leurs moyens de subsistance.

LIRE  Parachath Mihchpatim

« Nous entendons chaque jour un nombre important de personnes malades et de gens qui quittent ce monde laissant veuves et orphelins. Nous avons vu des personnes immensément riches se retrouver avec un unique morceau de pain sec en un seul jour. Personne n’a d’assurance ni sur sa subsistance, ni sur son existence en ce monde. Nous n’avons personne d’autre sur qui nous appuyer si ce n’est sur notre père, le Créateur des cieux et de la terre ainsi que sur notre Tora ».

 « Mon frère rabbi Mena’hem ainsi que les élèves de la Yechiva ont fait preuve d’un dévouement sans bornes et ont couru de nombreux dangers en cette période de Covid-19 afin de fournir à nos frères juifs du Maroc de la viande cachère malgré les conditions difficiles. »

« De nombreux décrets et malédictions pèsent sur le monde et sur le peuple d’Israël. De mauvais anges s’emparent des paroles perfides et les transforment en mauvais décrets qui s’abattent sur le monde. Cette prière d’annulation des malédictions vient contrer cela et les retirer du peuple d’Israël ».

Au début de la prière, alors que les yeux du rav étaient encore embués de larmes, celui-ci a affirmé qu’il pensait de tout cœur à tous ceux qui écoutaient cette prière et y participaient de loin. « Ils nous écoutent de loin, mais leur cœur est ici présent avec nous »

« Nous ne nous sommes jamais mêlés à la politique » a poursuivi le rav « et nous ne sommes pas plus intéressés à nous en mêler aujourd’hui. Notre unique objectif est de renforcer et de faire perdurer l’avenir du judaïsme. Ce n’est que dans ce but que nous et nos élèves agissent au jour le jour. »

A la fin de la prière, le rav Pinto s’est adressé aux étudiants de la Yechiva en adressant de chaleureuses bénédictions et de nombreux remerciements notamment à son frère rabbi Mena’hem Pinto qui s’occupe de la Yechiva et de la communauté Chouva Israël de Casablanca et qui est également responsable de la cacherouth et de l’abattage rituel. Il a fait référence notamment au dévouement sans bornes et la confrontation à de nombreuses difficultés pour parvenir à un respect total des règles de cacherouth et ainsi proposer à la communauté des produits carnés avec un label de cacherouth irréprochable. « Mon frère rabbi Mena’hem ainsi que les élèves de la Yechiva ont fait preuve d’un dévouement sans bornes et ont couru de nombreux dangers en cette période de Covid-19 afin de fournir à nos frères juifs du Maroc de la viande cachère malgré les conditions difficiles. »

LIRE  Lag ba'omer à Méron !

« Nous ne nous sommes jamais mêlés à la politique » a poursuivi le rav « et nous ne sommes pas plus intéressés à nous en mêler aujourd’hui. Notre unique objectif est de renforcer et de faire perdurer l’avenir du judaïsme. Ce n’est que dans ce but que nous et nos élèves agissent au jour le jour. »

« Nous sommes présents dans un endroit empli de sainteté depuis 2000 ans, et cette sainteté ne demande qu’à être rehaussée. »

 « Dans ce pays de bonté où la bénédiction divine règne, il est possible de se développer et d’accomplir de grandes choses ».

Le rav a terminé son discours  en bénissant chaleureusement le roi du Maroc Mohamed 6. Il a fait référence avec émotion à la royauté marocaine, la définissant comme « royaume de bonté ». Entre autres, il a également appelé les Juifs à travers le monde et les hommes d’affaires à investir au Maroc. « Dans ce pays de bonté où la bénédiction divine règne, il est possible de se développer et d’accomplir de grandes choses ».

Cet évènement exceptionnel a été réalisé en parallèle à un projet unique en son genre. Un projet entièrement voué à la Tora, initié par le rav Pinto.

La plateforme associative Charidy est aujourd’hui mondialement connue pour permettre à des millions de personnes de se mobiliser financièrement pour une même cause caritative. Néanmoins, la campagne entreprise par le rav Yochiahou Pinto avec Charidy diffère totalement des autres campagnes : c’est d’ailleurs une première dans l’histoire de Charidy : la mobilisation ne demande aucune participation financière. Le seul engagement demandé est un engagement spirituel à savoir la participation à la grande segoula représentée par l’étude hebdomadaire du livre de Devarim. Cette mobilisation a pour seul but de réunir un maximum de personnes afin de percer les protes des Cieux et annuler les mauvais décrets qui pèsent sur le peuple d’Israël et sur le monde.

LIRE  Des éthrog calabrais pour les Juifs de Russie

Par cet engagement, de nombreux juifs se sont vus renforcés dans leur foi et leur pratique de la Tora et des Mitsvoth. A ce jour, plus de 400 000 exemplaires du livre de Devarim ont été imprimés avec, en introduction, des écrits et condensés des cours du rav Yochiahou Pinto sur l’importance et les sources de cette segoula.

On compte un nombre considérable de personnes qui ont vu des délivrances et des miracles par le mérite de cette étude. Cette étude ne coûte rien. Seulement la volonté et l’acharnement à étudier le livre de Devarim, les paroles de notre sainte Tora, chaque Chabbath. Et ceux qui parviennent à le faire, témoignent d’un lien précieux avec le Saint-béni-soit-Il, ainsi que l’afflux de bénédictions, d’abondance et de délivrances.

Cette segoula est longuement détaillée et expliquée dans les cours du rav Yochiahou Pinto. En effet, la puissance des 955 versets du livre de Devarim et leur étude sont bénéfiques et protecteurs à tous les niveaux. Cette segoula, qui trouve sa source dans de nombreux écrits de nos Sages des générations précédentes a, avec le temps, perdu de son impact, et s’est quelque peu oubliée.  Aujourd’hui, avec l’insistance récurrente du rav Yochiahou Pinto à ce sujet, cette segoula a pris un nouveau tournant.

Cette campagne inédite entreprise avec Charidy a été lancée en plusieurs langues et à travers des dizaines de pays dans le but de permettre aux Juifs du monde entier de s’associer à ce magnifique projet. Pour participer, cela se passe comme pour toutes les campagnes Charidy, où des groupes de « donateurs » sont ouverts. Attention ! Il n’est pas ici question de dons ou de donateurs à proprement parler mais cela fait référence seulement à l’engagement de la personne à participer au projet d’étude hebdomadaire du livre de Devarim. Aucune demande de don n’est faite dans cette campagne !

L’objectif est de parvenir à réunir un maximum de personnes pour ce projet. Justement en cette période difficile de pandémie nous avons besoin de mérites et de protection ! Mobilisons-nous !

Il n’y a pas de doute que s’associer à ce projet,  nous permettra à nous, notre famille et nos proches d’y voir un gage de délivrance et de réussite.

Pour participer : http://Projectdevarim.com

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire