La communauté juive ukrainienne prend le deuil à la suite de la mort d’un soldat juif : ​​ »Il était très fier de son judaïsme »

0
191

Après la publication que le soldat Vladislav Shein, un Juif de 21 ans de la ville de Dnipro en Ukraine, a été tué dans les combats, une organisation réunissant les 180 communautés d’Ukraine lui a rendu hommage : « Il a sacrifié sa vie pour le l’indépendance et la liberté de l’Ukraine. »

Be’hadré ‘Harédim – Yandky Farber

Vladislav Shein, un Juif de 21 ans originaire de la ville de Dnipro en Ukraine, a été tué le mois dernier alors qu’il était volontaire dans les rangs de l’armée ukrainienne dans sa guerre contre les Russes. Au nom de la Fédération juive, qui réunit les 180 communautés de ce pays qui lutte pour sa vie, il a été rapporté : « La Fédération des communautés juives d’Ukraine déplore la mort d’un héros. Il a été envoyé au front et y a sacrifié sa vie pour l’indépendance et la liberté de l’Ukraine. »

La nouvelle de sa mort a atteint la communauté juive ces derniers jours et de ce fait l’étude de la Tora et la prononciation du « Kaddish » dans plusieurs synagogues du pays ont été consacrées à élever son âme à la demande de la Fédération. Ses amis ont déclaré que Vladislav s’était inscrit comme volontaire dès les premiers jours de la guerre. De temps en temps, lorsqu’il partait en vacances, il venait dans la communauté juive de la ville, mettait les tefilinnes et priait.

Il était très fier de sa judéité, et se distinguait parmi ses compagnons d’armes, il mettait les tefilinnes tous les jours, et sur le revers de son vêtement était orné d’un symbole aux couleurs du bleu-jaune du drapeau de son pays et dessus une inscription en hébreu : « Ukraine », disait l’annonce.

LIRE  Afrique : les industriels français de l’armement confrontés aux israéliens

Ces dernières années, il a étudié à l’Université nationale de droit de Kharkiv, mais la guerre a mis fin à ses rêves. Selon les estimations, Vladislav est l’un des dizaines de soldats juifs citoyens ukrainiens qui ont perdu la vie en combattant les Russes. Au mois d’octobre, nous avons appris qu’un soldat juif de Tcherkassy avait été tué lorsque son APC avait heurté une mine. En septembre, Dima Pialka de la ville de Lvov, qui a vécu en Israël pendant plusieurs années, a été tué.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire