La conduite actuelle, et celle lors de la destruction du Temple, vue par Saada

0
186

L’ancien chef adjoint du département de police, Moshe Saada (originaire du Maroc et de Tunisie, né en 1972), poursuit ce qu’il appelle « mon voyage pour faire découvrir la vérité » • Saada, jusqu’à récemment le chef adjoint du département des enquêtes de police, a écrit que « comme lors de la destruction du Temple, même aujourd’hui il y a ceux qui voient les injustices et se taisent. »

JDN – Baruch Shapira

L’ancien chef adjoint du département d’enquête de la police, Moshe Saada, continue sa bataille. Ce matin (vendredi), Saada a écrit sur les réseaux sociaux que « Nous sommes au début des neuf jours où nous sommes en le deuil de la destruction du Temple. Des jours où nous, en tant que peuple et en tant que société, sommes occupés par l’introspection qui s’impose. La Guemara du traité Guittin rapporte l’histoire de Kamtza et de Bar Kamtza qui ont causé la destruction de la maison.

« Selon la Guemara, la destruction n’a pas été seulement causée par le comportement déshonorant du responsable du repas, mais aussi en raison du silence des sages, les hauts fonctionnaires de l’establishment, qui étaient témoins, ont apprécié le repas et n’ont pas protesté « , a ajouté Saada. Selon Saada, « Malheureusement, l’histoire se répète, et même cette semaine, après les révélations sur les graves malversations du parquet, les hauts responsables du système se taisent et il n’y a pas de protestation ».

« Les hauts responsables du système dans le passé, qui étaient au courant des actes graves en temps réel (après que je les en ai informés) », affirme Saada, « se sont tus alors et ils se taisent toujours et ne protestent pas. Les erreurs judiciaires nuisent à la société dans son ensemble et surtout à ses faibles, mais les supérieurs et les dépositaires de la justice – aujourd’hui et par le passé – l’ignorent, rejoignent les rangs et préfèrent rester entre eux. »

LIRE  Millière : la France se soumet au terrorisme, à l'antisémitisme musulman

L’ancien chef adjoint du département des enquêtes de la police, l’officier supérieur de la police jusqu’à récemment, Moshe Saada, cite le verset: « ציּ֖וֹן בְּמַשְפָּ֣ט תִּפָּדה וְשָבֶ֖יה בִּצְדָָֽקה. » Selon Saada, son objectif dans les prochaines élections est de réformer le système judiciaire . « Jérusalem sera édifiée avec justice et retrouvera sa gloire avec la justice. Par conséquent, j’ai l’intention de poursuivre le long voyage pour révéler la vérité et conduire à la correction du système judiciaire », a-t-il écrit en conclusion.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire