La course est lancée…

0
224

Pour qui ne suivrait pas le courant des événements, et peut-être ne comprendrait pas ce qui se passe, disons-en quelques mots – sans avoir la prétention de réellement saisir le pourquoi de chaque décision.

1er : Netaniahou, en plein voyage d’importance capitale aux Etats Unis puis en Russie, semble-t-il, pour d’un, terminer les préparatifs du Plan du Siècle du Président, et deux, pour revenir de Russie avec cette jeune fille incarcérée dans ce pays pour faute de posséder quelques grammes de drogue en sa poche, décide de renoncer à sa demande officielle de protection exceptionnelle contre les poursuites dont il fait l’objet.

Ce sujet devait faire l’objet d’une séance à la Knesseth ce mardi, mais la décision de Netaniahou fait que cette réunion exceptionnelle est inutile.

Juste dommage pour Ganz qu’il soit déjà revenu en Israël, alors qu’il aurait pu profiter quelques jours de plus de vacances bien méritées aux Etats Unis, et sans doute rencontrer au moins une fois de plus le président Trump…

Alors, on passe au 2 : immédiatement, sans attendre un jour de plus, Mendelblit décide de faire passer quelques uns des dossiers contre Netaniahou au tribunal, et donc l’affaire est lancée !

Le zèle de Mendelblit confirme l’impression que donne le personnage, procureur général, depuis quelques temps : il semble courrir avant le calèche pour plaire aux groupes de Gauche et à l’establishment juridique du pays, sentant, ou au moins pressentant, que le vent souffle de leur côté.

On va vers quoi ? A priori, tant que Netaniahou est à la tête du pays, il ne risque pas grand chose, mais la grande question est de savoir si le public va continuer à aller avec lui lors des prochaines élections, dans un mois et demi, ou va l’abandonner à son triste sort. Il est vrai qu’un procès, cela dure longtemps, et il ne sera évidemment pas terminé avant les élections, mais il est difficile à cette heure-ci de prévoir comment les choses vont continuer.

LIRE  Un an après Charlottesville, des néo-nazis attendus devant la Maison Blanche

Amusant, si quelque chose dans toute cette mascarade n’était pas triste…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire