La crise est évitée, la Cour suprême est sauve, mais pas la vie politique du pays…

0
163

Après un débat houleux et une majorité de 54 opposants opposés à 43 pour, les membres de la Knesset ont voté contre la proposition de créer une commission chargée d’examiner les conflits d’intérêts pouvant se présenter au niveau de l’appareil judiciaire du pays.

13 députés du Likoud étaient absents du vote, y compris Netanyahou lui-même. La plupart des membres de Shas ont soutenu la proposition.

JDN

Après un débat houleux, le plénum de la Knesset a rejeté la proposition de créer une commission d’enquête parlementaire chargée d’examiner les conflits d’intérêts à la Cour suprême et dans les tribunaux en général, présentée par Bezalel Smotrich.

Lors de ce vote non secret, la proposition a été soutenue par 43 membres de la Knesset, contre 54 qui s’y sont opposés. Treize députés du Likoud, dont le Premier ministre Benjamin Netanyahou, étaient absents du scrutin, tandis que d’autres membres du Likoud ont voté en sa faveur, ainsi que la plupart des membres orthodoxes de la Knesset.

D’un autre côté, les membres de Kakhol Lavan, de Yech Atid et ceux de la Liste arabe commune. Israël Béténou a également voté contre la proposition : « Je suis toujours heureux quand j’ai l’occasion de voter contre Smotrich et Netanyahou. J’ai honte que la Knesset d’Israël, plutôt que de faire face à la propagation du virus et de la crise économique, essaie d’aider le gouvernement à changer l’ordre du jour et à échapper à ses responsabilités », a expliqué Liberman.

Le député Bezalel Smotrich a présenté la proposition au plénum de la Knesset, déclarant que « cette proposition vise à donner à la Knesset le pouvoir de superviser les affaires publiques, tel est le rôle de la Knesset, de vérifier ce que fait le gouvernement et également de contrôler le système judiciaire. Il n’y a rien qui renforce l’Etat de droit, il n’y a rien qui renforce la Cour suprême et la confiance du public en lui, que de tenter de contrôler les distorsions qui existent dans ce système. « 

LIRE  L'envoyé israélien de l'ONU élu vice-président de l'Assemblée générale

« Beaucoup plus d’employés subalternes dans le secteur public, le système d’Etat et le marché privé passent par des commissions vérifiant l’existence de conflits d’intérêts pour s’assurer que les décisions sont prises le sont sur des considérations de fond et que nous ne sommes pas en situation de conflit d’intérêts potentiel, ce qui peut biaiser la confiance. Non seulement nous sommes humains, les juges le sont aussi. « 

La ministre de la Justice Avi Nissenkorn a répondu avec colère: « J’ai honte de la proposition du député Smotrich, honte du parti Yemina et honte du Likoud qui n’a pas hésité à soutenir Yemina. Il s’agit là d’un test pour la démocratie israélienne, pour l’Etat de droit. Le Likoud a commis là une violation flagrante de l’accord de coalition, du système de relations de travail du gouvernement. « 

« Mais plus que cela », a ajouté le ministre de la Justice de Kakhol Lavan, attaquant directement Netanyahou, « j’ai également honte du fait que le Premier ministre ait ordonné aux membres du Likoud de voter en faveur de cette proposition. Nous sommes aujourd’hui à un point de test pour la société israélienne. Depuis quand la Knesset est-elle devenue la juge qui menace ses propres magistrats ? « 

« Il y a une situation de crise ici pour la coalition, ce qui se passe est impensable. Êtes-vous en faveur d’une démocratie qui respecte la séparation des pouvoirs ou vous êtes pour la dictature ? Il y a une campagne délibérée d’incitation contre le système judiciaire, vous devriez avoir honte. Nous avons en Israël environ un million de chômeurs, chaque jour une augmentation du nombre de cas de personnes atteintes par le virus, et ce que le Likoud fait aujourd’hui, c’est briser la démocratie, c’est une honte. »

LIRE  Mahjoubi interpellé par le même “Gilet jaune ” antisémite et complotiste qu’Apathie

Le député Bezalel Smotrich a déclaré en réponse : « En Israël, la coalition Liberman-Tibi-Yizbac-Lapid et les évadés du Likoud ont uni leurs forces pour consolider le pouvoir de la Haute Cour au détriment de la lumière du soleil et de la propreté des juges. Le soleil a la capacité de nettoyer le terrain de ses impuretés. On a préféré garder l’État d’Israël dans l’obscurité. L’identité juive, la lutte contre les immigrants illégaux, la sécurité d’Israël, tout cela ne les intéresse pas, uniquement le renforcement du pouvoir de la Haute Cour, pour chacune de ses raisons, afin d’être le chouchou du pouvoir judiciaire et non de l’énerver. C’est un jour triste pour l’Etat d’Israël. Que le public le sache et en garde compte. « 

De Yemina a été transmis : « Pourquoi la droite et la gauche votent-elles ? Il manquait 11 voix pour former une commission d’enquête sur les juges. 13 députés du Likoud et de Schass étaient absents, y compris Netaniahou et Dérhy. Ne nous dites pas davantage que vous êtes vraiment en faveur d’un changement dans le système judiciaire. « 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire