La dernière du journaliste Ségal…

0
366

Ce soir (dimanche), le journaliste Amit Segal révèle que l’un des enquêteurs dans les affaires de Netanyahou s’est plaint du fait que l’on avait tissé autour de la personne du Premier ministre des dossiers faux. Le responsable du dossier, nommé par Shai Nitzan et Roni Alchikh, a refusé d’ouvrir une enquête sur la plainte de l’enquêteur et l’a rejeté avec perte et fracas.

Suite à la publication de cette information, les avocats de Netanyahou ont exigé de recevoir les documents pertinents. La procureur Liat Ben-Ari a répondu qu’ils étaient inexistants, mais pour des raisons de sécurité, elle a demandé «d’urgence» les informations concernant cette affaire dans les heures qui suivent…

Ensuite, une chose intéressante a été révélée : l’adjoint de la commisssion de surveillance de la police a reconnu que cela existait et que cette information a été volontairement mise de côté, et apparemment il y a trois procureurs principaux qui peuvent en témoigner.

Conclusion : bien que Liat Ben-Ari exige «les détails» avec la plus grande urgence pour mettre à jour la défense, puisqu’il s’avère que cela s’est produit, elle n’a pas mis à jour les avocats de Netanyahou et d’Elowitz depuis près d’un mois depuis qu’elle en a eu connaissance.

Les avocats du Premier ministre ont répondu: «Il a une fois de plus été révélé que des hauts fonctionnaires de la police et des procureurs ont délibérément commis des actes criminels pour coudre des affaires contre le Premier ministre Netanyahu: extorsion de témoins de l’État, conflits d’intérêts entre enquêteurs et procureurs, enquête et mensonge au tribunal et au public.

« Il est clair pour tout le monde que les accusations contre le Premier ministre Netanyahu sont faits sur mesure. Seule une enquête indépendante pourra révéler toute la vérité et rendre justice. « 

LIRE  "Les dirigeants iraniens sont des nazis religieux qui veulent tuer tous les Juifs" (sénateur Graham)

Réponse du bureau du procureur général: « Ce n’est qu’après la publication de l’affaire, plusieurs années plus tard, que divers éléments du DIP, pour des raisons qui leur sont réservées, ont eu vent de questions à ce sujet. Suite à cela, une enquête a été menée, dirigée par le Procureur général adjoint, afin d’examiner l’affaire au fond et de répondre à la demande des avocats de la défense à ce sujet. Cette enquête a révélé, entre autres, que les mêmes sources du DIP n’avaient préparé aucune documentation pour la demande alléguée, et ils ont même nié qu’elle était liée à M. Hefetz. « 

Il a également été déclaré: « Les résultats de l’enquête seront détaillés dans le cadre de la réponse à la demande de réexamen des avocats de la défense, et après l’avoir examinée, le parquet fiscal et économique a décidé de répondre à toutes les allégations de manière concentrée. Nous n’avons pas l’intention de mener le procès dans les médias. »

Que dire ? Peut-on encore garder confiance envers ces braves gens ? Ils font tout pour que cela soit non seulement impossible, mais complètement idiot !

Aucun commentaires

Laisser un commentaire