La formation de dizaines de nouveaux responsables rabbiniques en Europe

0
173

Le rav Goldschmidt lors du rassemblement de la future génération de rabbins d’Europe à Barcelone, Espagne : « La tâche importante ces jours-ci dans la gola est de donner aux rabbins des communautés les outils pour agir avec force dans les lois fondamentales sans compromis et rassembler avec amour »
_________________________________________________________
Trente rabbins communautaires de dix pays à travers l’Europe ont participé à un rassemblement professionnel dans le cadre du deuxième tour du projet « Europe’s Rabbinical Reserve » de la « Conférence européenne des rabbins » et du renforcement de la communauté juive. Avec l’organisation Netza’h et avec l’aide de la Fédération des communautés juives d’Espagne, la communauté de renforcement de rabbi Daniel Ashkenazi donne un aperçu rare des institutions de la Tora et du rapprochement qu’il élargit et approfondit.
_________________________________________________________
« Les défis auxquels sont confrontés les rabbins des communautés en particulier et les organisations proches en général dans le monde entier et en Europe en particulier sont nombreux et il faut y faire face par les outils appropriés aux conditions environnementales d’aujourd’hui. Le rabbin dans n’importe quelle communauté ne peut se contenter de fournir des services religieux aux membres de sa communauté ou aux membres de sa ville, mais il est censé leur créer des « besoins spirituels » afin de répondre à la demande et cela se fait par la bienveillance et plus de gentillesse » – c’est ce qu’a déclaré le rabbin Pin’has Goldschmidt, président de la Conférence rabbinique européenne, lors de la conférence d’autonomisation professionnelle des rabbins des communautés de toute l’Europe qui s’est déroulée dans le cadre du deuxième tour du projet « Réserve rabbinique d’Europe » de la « Conférence rabbinique européenne » à Barcelone, Espagne.

LIRE  Un porte-parole du Kremlin admet que l'économie russe a été durement touchée par les sanctions

Le rav Goldschmidt a ajouté que « le lieu où nous tenons l’assemblée de la première synagogue établie à Barcelone avec l’approbation du dictateur Franco depuis l’expulsion d’Espagne illustre avant tout le courage et la bravoure d’une part et le retour de la couronne à son ancienne gloire de l’autre – et c’est précisément notre mission : donner aux rabbins les outils et les compétences nécessaires d’aujourd’hui pour les renforcer et assurer leur statut dans la communauté, de manière indépendante, afin qu’ils puissent agir avec audace pour transmettre le message d’un judaïsme authentique, enraciné sans compromis, et en même temps plaire à la jeune génération et rendre la couronne au passé. »

Un Chabbath a été organisé en collaboration avec l’organisation Netza’h, son fondateur et président, le rabbin Naftali Schiff, membre du Comité permanent de la « Conférence des rabbins d’Europe » et avec l’aide de la Fédération des communautés juives d’Espagne, l’Organisation des Communautés Juives de Catalogne et la Communauté Juive de Barcelone et son président M. Shlomo Raymond Furado. A l’ouverture du rassemblement, le ministre des Cultes de Catalogne, Carles Armengol, est venu bénir les rabbins et garantir que l’attitude chaleureuse envers les Juifs et la liberté absolue de religion se poursuivront. Après lui, le rav Goldschmidt a visité l’école de la communauté, a vécu une kabalath Chabbath passionnante avec les jeunes enfants et a eu une réunion avec le directeur des études juives, Ilan Damien Weber, et le personnel enseignant.

Trente rabbins communautaires de toute l’Europe se sont ainsi réunis à Barcelone. Beaucoup de jeunes rabbins en fonction sont diplômés de la Yechiva « Torath ‘Haim » de Moscou.

LIRE  Liebermann n'a pas pu sans taper sur David hamélekh et sur le Rambam...

L’emplacement calme dans la chaleureuse communauté juive et l’air pur ont constitué le contexte approprié pour les discussions fructueuses pendant trois jours sur les divers problèmes auxquels sont actuellement confrontés les rabbins en Europe, dont savoir traiter des problèmes d’éducation, le rôle du rabbin de nos jours, les voies de rapprochement, généalogie et enquêtes sur le judaïsme et influence et rapprochement à travers des outils professionnels. Les intervenants à la rencontre étaient le professeur Goldschmidt et rabbi Daniel Ashkenazi.

Photo : Meikel Gonzales

Aucun commentaires

Laisser un commentaire