La Grande-Bretagne se fait vacciner : la mortalité par Corona chute de 36%

0
80

Le Royaume-Uni est satisfait du rythme de la campagne de vaccination, avec plus de 12 millions de citoyens vaccinés jusqu’à présent avec la première dose. L’objectif est de 15 millions de vaccinés d’ici le 15 février | La vaccination a déjà montré que les cas d’infection et de mortalité ont diminué.

Plus de 12 millions de Britanniques ont déjà reçu une seule dose du vaccin, avec 550 000 injections effectuées samedi dernier.

Le gouvernement prévoit d’atteindre 15 millions de vaccins d’ici le 15 février. Si le taux actuel se maintient, environ 16 millions de personnes auront une première injection d’ici là.

Dans le même temps, le nombre quotidien de personnes infectées par le virus corona au Royaume-Uni continue de baisser, mais reste toujours élevé – 15 845 autres cas ont été signalés hier (dimanche).

Le nombre de décès par Corona a chuté de 36% par semaine, passant de 587 dimanche la semaine dernière à 373 dimanche dernier. À ce jour, près de quatre millions de Britanniques ont été infectés par la corona, 112.465 sont décédées du virus corona dimanche, environ 30000 personnes sont hospitalisées à travers le Royaume-Uni.

Par rapport aux autres pays européens, le Royaume-Uni est dans une position relativement stable. Alors que des pays comme la France et l’Allemagne «s’organisent» encore pour le système de vaccination, la Grande-Bretagne progresse rapidement, les Britanniques ont mis en place d’énormes centres de vaccination qui fonctionnent à un rythme rapide et efficace, avec l’objectif fixé de vacciner environ un demi-million de personnes par jour. de sorte que d’ici l’été, la Grande-Bretagne sera vaccinée. La tâche n’est pas facile, mais les Britanniques font preuve d’une grande motivation, certainement par rapport à d’autres pays d’Europe, qui semblent être entrés dans une longue hibernation hivernale.

LIRE  « Erdogan cherche à intimider les Européens ‘mécréants' » - Del Valle

Avec tout l’optimisme, les conseillers scientifiques du gouvernement estiment qu’il y aura au moins 130 000 morts supplémentaires d’ici juin de l’année prochaine. Cela a été rapporté dans le Daily Mail.

Le problème est que même si les Britanniques les plus vulnérables, tels que les adultes et les patients, seront vaccinés jusqu’à ce que les restrictions soient levées, le virus pourrait encore entraîner l’hospitalisation d’un grand nombre de jeunes non vaccinés.

Le Premier ministre Boris Johnson a déclaré que les écoles du Royaume-Uni ne rouvriraient pas avant au moins le 8 mars et qu’il publierait la stratégie de quarantaine plus tard ce mois-ci, au milieu de la pression croissante des députés pour ramener les élèves en classe.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire