La grève des stagiaires en Israël se confirme

0
118

La grève des stagiaires : les politiciens ne soutiennent qu’en parlant… Le ministère de l’Économie a proposé un schéma, mais les internes en médecine ne l’acceptent pas et menacent de soumettre aujourd’hui 2 360 lettres de démission | « J’espère que la situation va s’éclaircir, sinon, il va y avoir une catastrophe ici ! »

Ces derniers mois, il y a eu de nombreuses protestations d’internes en médecine à travers le pays – la raison des protestations : le nombre d’heures particulièrement long qu’ils doivent travailler, environ 26 heures d’affilée.

Bien que le ministère de l’Économie ait présenté un nouveau schéma pour raccourcir les horaires de travail à 18 heures de travail, une organisation représentant les internes en médecine appelée Mircham n’a pas accepté le schéma, et lors d’une conférence de presse hier (mercredi) a annoncé que les stagiaires ont l’intention de soumettre 2 360 lettres de démission aujourd’hui (jeudi), si un schéma de raccourcissement des quarts de travail ne sera pas accepté.

Le Dr Shani Saborai Bend, l’un des leaders de la lutte des stagiaires, a déclaré ce matin dans une interview à Galé Tzahal : « J’ai bien l’intention de soumettre la lettre de démission ». Band note : « Il y a une chance de changer d’avis, mais pour le moment, le refus de fixer une démarche affiché est problématique et n’améliore pas les conditions d’emploi de 90 % des stagiaires dans le pays – qui n’ont rien à attendre non plus. Le schéma prévu ne s’applique qu’à moins de la moitié des stagiaires de la périphérie. »

Le Dr Shani Saborai Band a également déclaré à propos de la démission massive : « Il m’est difficile de savoir ce qui va se passer dans deux heures. J’espère que l’establishment va se reprendre et comprendre qu’une catastrophe va se produire. Le système ne survivra pas un jour sans stagiaires. »

LIRE  La loterie nationale – cachère ?

Le président du comité de la santé et le président de la coalition, le député Idit Silman, ont parlé ce matin à Galé Tsahal des grandes lignes du ministère de l’Économie et ont déclaré : « Les stagiaires font un excellent travail. Ils ne devraient pas démissionner. La situation va s’arranger progressivement, le gouvernement prépare la chose. »

Le Dr Ray Bitton, président de l’organisation des internes en prescription, a répondu : « Ils essaient de nous présenter comme si nous ne comprenions pas le système et qu’il y a de grandes contraintes sur nous. Il est clair pour nous que tout ne peut pas être fait immédiatement, nous vivons le système depuis une décennie. 2500 lettres de démission vont être disponibles aujourd’hui « 

Le député et président du parti Shas, Aryeh Deri, a répondu à la manifestation ce matin, affirmant : « Tout doit être fait pour ces stagiaires ». Deri a ajouté honnêtement : « Je ne blâme pas le gouvernement. Tous les gouvernements, y compris nous, ne savaient pas comment évaluer le dévouement des stagiaires. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire