La Hongrie promet 3,4 millions de dollars pour lutter contre l’antisémitisme en Europe

0
108
A Jewish man wears a kippa, or Jewish religious skull cap, during a meeting on « the German and French perspectives on immigration, integration and identity » organised by the American Jewish Committee (AJC) on April 24, 2018 in Berlin
Michael Kappeler (dpa/AFP/File)

Le gouvernement hongrois va allouer 3,4 millions de dollars à la lutte contre l’antisémitisme en Europe, a rapporté jeudi le Jewish Telegraphic Agency.

La moitié de l’argent sera disponible pour les initiatives dirigées par le gouvernement dans le budget national 2019, selon un communiqué de mercredi de l’Association de la congrégation juive hongroise unie, ou EMIH, qui travaille avec le gouvernement sur ces projets.

Les nouveaux fonds, qui pourraient devenir permanents dans le budget annuel de la Hongrie, font partie d’une résolution gouvernementale adoptée cette semaine par le président du bureau du Premier ministre, le ministre Gergely Gulyás, a indiqué le communiqué.

Outre la mise en place d’au moins une ligne téléphonique permettant de signaler des incidents antisémites, le financement ira à des initiatives dans les domaines de la justice et de l’éducation.

La Fondation pour l’action et la protection, ou TEV, de la communauté juive hongroise, est un groupe de surveillance créé en 2012.

« La Hongrie contribue de manière importante à la lutte contre l’antisémitisme, et j’exprime ma gratitude au gouvernement », a déclaré le rabbin Shlomo Koves, dirigeant du groupe EMIH, affilié à Chabad, et fondateur de TEV.

La rhétorique populiste et les politiques du Premier ministre hongrois de droite, Viktor Orban, ont exposé son gouvernement à des critiques selon lesquelles il attiserait le racisme, y compris contre les Juifs.

Le gouvernement d’Orban a eu une discussion avec la fédération du pays des communautés juives, Mazsihisz, à propos d’une statue dévoilée à Budapest en 2014.

Consacrée à l’occupation nazie, la statue s’apparentait à un ange attaqué par un aigle.

L’organisation religieuse Mazsihisz a déclaré qu’il blanchissait la complicité hongroise à la Shoah.

Orban a toujours rejeté cette interprétation et a promis à plusieurs reprises de prendre une position active contre l’antisémitisme.

En Hongrie, où vivent environ 100 000 Juifs, TEV a enregistré 37 incidents antisémites en 2017, dont 24 cas de discours de haine.

L’association n’a enregistré aucune attaque physique contre des Juifs en 2017.

Une enquête réalisée par CNN sur l’attitude des Européens à l’égard des Juifs, de l’antisémitisme et du souvenir de la Shoah a révélé mardi que plus d’un sondé sur quatre pensent que les Juifs ont « trop d’influence » dans le monde de la finance, tandis qu’un sur cinq justifie l’antisémitisme.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire