La « Journée de la libération et du sauvetage » à Strasbourg

0
136

Un événement spécial a été organisé pour marquer la « Journée de la libération et du sauvetage » sous l’initiative du Gouverneur Gabriel German Zakhareev et parrainé par la « Conférence rabbinique européenne », avec la participation de représentants de 46 pays membres de l’Union européenne de Strasbourg. Les institutions de l’UE continuent de lutter contre l’antisémitisme et la législation contre les préceptes religieux.
_______________________________________________________

Pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, les représentants des 46 États membres ont tenu une session parlementaire du Conseil de l’Europe – l’une des premières organisations politiques établies en Europe après la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit d’un événement spécial pour marquer le 77e anniversaire de la « Journée de libération et de sauvetage » des griffes des nazis, à la date hébraïque de la reddition du Reich.

Des dizaines de rassemblements de prière et d’événements ont marqué cette date de la « Journée de libération et de sauvetage » dans vingt-cinq pays.

La conférence spéciale a réuni de hauts responsables du Conseil de l’Europe et l’auteure du rapport spécial sur « l’antisémitisme et les voies pour lutter contre elle », lequel rapport a été adopté par le Conseil de l’Europe.

Cet événement spécial a eu lieu peu de temps après que les membres de l’Assemblée parlementaire ont adopté la prolongation du « Plan stratégique de lutte contre l’antisémitisme et de promotion de la vie juive », afin de produire des outils juridiques pratiques à la lumière des nouveaux défis de la lutte contre l’antisémitisme généralisé sur le continent et agir avec intolérance sur la question de la prévention et de la lutte contre les discours de haine.

LIRE  Miki Zohar sous enquête policière suite à une interview mettant Mendelblit en question...

L’événement a été ouvert par le rabbin de ‘Hemdat Shlomo’ de Strasbourg, le rav Mendel Samma (notre photo) qui a expliqué l’idée de l’initiative de la « Journée de la libération et du sauvetage » et l’importance de la fixation sur la date hébraïque. La vice-présidente de l’Assemblée Parlementaire et présidente de la délégation française, qui accueillait l’événement, a dit que le vote d’aujourd’hui avant l’événement est une preuve supplémentaire de la détermination de l’UE dans l’ombre Auschwitz, pour faire en sorte que ces atrocités ne se reproduisent plus jamais. Nous savons que les grands mots ne suffisent pas, il faut les mettre en œuvre dans les actes. Ceci est un plan d’action possible, décrivant les mesures concrètes que nous prenons. Malheureusement, l’antisémitisme, la haine la plus ancienne, continue de croître. La peste corona a montré comment des préjugés antisémites et anciens peuvent refaire surface. La négation de l’Holocauste ou le mépris grossier sont criminels dans l’UE, et tous ses États membres sont tenus d’inclure cette interdiction dans leur législation nationale et d’assurer le soin et la protection de la vie juive. »

Le Grand rabbin Avraham Weil a déclaré que la date n’est pas accidentelle. Dans un événement dédié à un regard honnête sur les années les plus sombres de l’histoire. Le jour où nous regardons et essayons de comprendre comment un tel mal a été possible. En un tel jour, il n’est pas moins important, en Europe et dans le monde, de penser à l’avenir. Et le message qui sort d’ici aujourd’hui concerne la détermination des institutions de l’UE à poursuivre leurs efforts pour lutter sans relâche contre l’antisémitisme et la législation contre les préceptes religieux.

LIRE  Israël : une troisième fermeture à partir de dimanche pour deux semaines

L’événement spécial a été conclu avec le chant « Celui Qui fait la paix dans les cieux… » et avec l’allumage de bougies par le Président du Consistoire de Strasbourg et du Bas-Rhin, M. Maurice Dahan et les membres de la délégation française.

L’initiateur de la « Journée de libération et de sauvetage », M. Gabriel German Zakhareev, a déclaré: « La conscience humaine a changé au cours de notre génération, et aujourd’hui nous essayons tous de recalculer une trajectoire de vie et de construire un nouveau système de valeurs. Mais toutes les difficultés que nous rencontrons aujourd’hui semblent dénuées de sens quand on se rappelle quand le monde a été attiré par une guerre mondiale, et le « peuple élu » a été destiné à une extinction cruelle. Pourtant les peuples du monde, ont réussi à surmonter tous les désaccords, et l’humanité a réussi à se relever des ruines et à reconstruire un nouveau monde basé sur de nouveaux principes humains. Année après année, des survivants de l’Holocauste, ombragés par le feu, nous quittent. Il est de notre devoir de transmettre aux nouvelles générations le souvenir de ce qu’ils ont vécu et du prix qu’ils ont dû payer pour notre avenir meilleur et remercier D’ pour le miracle du sauvetage et à savoir dire merci à tous ceux qui ont participé à leur sauvetage ».

Aucun commentaires

Laisser un commentaire