La loi sur l’incorporation va expirer, alors qu’il est peu probable que le gouvernement parvienne à en adopter une autre

0
163

À la fin de la semaine, la loi sur le recrutement qui accorde l’arrangement « Tora oumanouto » (« La Tora est son métier ») aux étudiants de la Yechiva expirera, et à partir de ce moment, des milliers de membres de Techivoth devraient être incorporés automatiquement ! On imagine le tollé. Le bureau de Gantz veut faire passer une nouvelle loi cette semaine et fait des efforts pour le faire, mais il ne semble pas qu’il obtiendra la majorité nécessaire, avec les propos du président de Ra’am sur une éventuelle coopération avec les orthodoxes en l’arrière-plan.

illustration : la porte du bureau de recrutement à Jérusalem

Jeudi prochain, la loi sur le recrutement qui permet aux jeunes du public orthodoxe d’étudier la Tora malgré l’obligation générale de faire l’armée devrait expirer, et à partir de ce moment, une loi sur le recrutement obligatoire s’appliquera à tous les jeunes de 18 ans, ce qui met des milliers d’étudiants de Yechiva en danger de recrutement et complique le statut des Yechivoth. La coalition a du mal à promulguer une nouvelle loi sur le recrutement.

Selon l’accord de coalition signé avec la formation du gouvernement actuel, la loi sur le recrutement doit être promulguée dans les 90 jours – ce qui est dépassé depuis longtemps. La coalition a d’abord rejeté la promulgation de la loi et maintenant il est difficile d’obtenir la majorité requise.

Récemment, le projet de loi était à l’ordre du jour de la Knesset pour sa première lecture, mais semaine après semaine il a été retiré de l’ordre du jour, à chaque fois sous un prétexte différent, alors que le vrai problème est la difficulté de recruter la faction Ra’am pour soutenir la loi.

LIRE  L’ONU demande de l’argent pour l’autorité palestinienne

Le bureau du ministre de la Défense cherche à faire adopter la loi cette semaine en première lecture et son bureau dirige la tâche de recruter la majorité de l’ensemble du gouvernement de coalition.

Comme mentionné, au centre du sujet se trouve le fait qu’il est difficile de mobiliser le soutien de la faction Ra’am. La faction arabe veut faire avant tout passer la loi sur l’électricité des habitations arabes construites sans autorisation, loi qui met les gens de Yemina en difficulté, en plus de ses difficultés qu’a ce parti arabe à soutenir des questions militaires et sécuritaires. Les partis orthodoxes, qui ne sont pas contents de la loi prévue pour diverses raisons, sont fort aise du fait que Ra’am hésite, et espère que la nouvelle loi ne passera pas – l’histoire ne dit pas ce qu’il en sera avec les jeunes concernés par un recrutement immédiat, mais sans doute le scandale qui éclaterait en cas d’incorporation automatique serait tel qu’une telle éventualité est exclue.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire