La lutte en faveur des agriculteurs israéliens s’intensifie – Pri haGalil menace de licencier entre 100 et 200 employés

0
26

La lutte en faveur des agriculteurs s’intensifie ! Le ministre des Finances Lieberman entend qu’il faut réduire les tarifs sur les importations de fruits et légume, afin de faire baisser les prix de ces produits dans le pays, et les agriculteurs locaux s’y opposent, car une telle mesure entrainera la fin de cette branche ! Le ministre de l’Agriculture, Oded Forer, membre du parti dirigé par Liebermann, a décidé d’appliquer malgré tout ce projet, bien que nombre d’autres ministres s’y opposent. L’une des grands entreprises oeuvrant dans ce domaine, s’occupant de l’emballage et de la vente des produits, est Pri haGalil, dirigé par Oshik Efraïm. Là, il parle de licencier entre 100 et 200 employés, et présente sa compréhension du sujet, ainsi que ses critiques.

À la suite de l’ordre de baisser les tarifs sur les fruits et légumes, Oshik Efraim, le propriétaire de l’usine de Pri haGalil qui produit des légumes en conserve, des légumes surgelés, etc., a déclaré que « dimanche, nous déciderons de licencier 100 ou 200 travailleurs ».

« Ça va être orageux », dit Efraim, « dimanche une réunion va avoir lieu et nous prendrons des décisions. Nous avons 220 employés permanents et plus encore d’employés temporaires. Il s’agit de licenciements massifs de 200 à 100 travailleurs « 

Efraim a ajouté et attaqué : « Le ministre de l’Agriculture Oded Forer ne sait pas si une tomate pousse sur un arbre ou sur un buisson et c’est lui qui décide de l’élimination de l’agriculture… »

Il a déclaré qu’il avait rencontré le ministre des Finances Avigdor Lieberman il y a deux jours et lui avait dit : « Nous ne sommes pas ceux qui provoquent l’augmentation du coût de la vie. Nous vendons trois boîtes de légumes en conserve pour 10 NIS. Est-ce cher ? Donc ce n’est pas une question de douane. C’est ce que le consommateur décide d’acheter. »

LIRE  Une inspection du cimetière de St-Eugène (Bologhine) à Alger

En réponse à une question qui lui a été adressée selon laquelle les prix allaient baisser, Efaim a répondu : « Ils induisent le public en erreur. Voyez le ministre de l’Agriculture. La quantité de bêtises qu’il a émises en deux mois est plus que ce qu’on peut dire dans une toute une vie. Un homme qui est devenu il y a deux heures ministre de l’Agriculture nous dirige. Il ne sait pas si une tomate pousse sur un arbre ousur  un buisson. Il n’y a personne à qui parler, il ne veut pas entendre. »

Le président du judaïsme de la Tora, le député Moshe Gafni, a répondu à l’annonce de l’usine Peri Hagalil concernant le licenciement de centaines d’ouvriers : « L’abandon et la malveillance du ministre des Finances et du ministre de l’Agriculture apportent un préjudice impardonnable aux agriculteurs israéliens en général et à ceux de Pri haGalil en particulier, ne passeront pas sans réaction. Nous avons mené une guerre mondiale pour que Pri haGalil, qui est une usine importante de Hatzor HaGlilit et de la région, ne soit pas fermé. A présent, le ministre des Finances Avigdor Lieberman est arrivé, et malicieusement, avec une hache, il élimine cette entreprise. Nous ferons tout pour que son complot n’aboutisse pas. Il y aura une guerre publique sur cette question.»

Aucun commentaires

Laisser un commentaire