La mort subite de l’ambassadeur de Chine en Israël

0
224

L’ambassadeur Du Wei est arrivé en Israël récemment, au milieu de la crise de Corona, et a passé deux semaines en isolement. Ses aides l’ont trouvé mort dans son lit, et la première évaluation est qu’il a eu un arrêt cardiaque.

Ynet

L’ambassadeur de Chine en Israël, Du Wei, a été retrouvé dimanche matin mort au domicile de l’ambassadeur à Herzliya. Les circonstances de sa mort ne sont pas claires. Le ministère des Affaires étrangères a confirmé ce fait.

Il avait 58 ans au moment de sa mort, laissant derrière lui une femme et un fils, qui ne sont pas actuellement dans le pays. Avant de prendre ses fonctions en Israël, il a été ambassadeur en Ukraine.

Le directeur du ministère des Affaires étrangères, Yuval Rotem, s’est entretenu avec l’ambassadeur adjoint chinois Dai Yuming et a exprimé ses condoléances pour le décès de l’ambassadeur.

En mars, il a adressé un message de renforcement au peuple israélien: « Le Talmud dit que toute la communauté est assise sous la même étoile. Le monde est confronté à un défi majeur de cette épidémie et Israël est touché. Nous comprenons certainement ce que vous vivez actuellement. »

Vendredi, l’ambassadeur a publié une déclaration contre les avertissements du secrétaire d’État américain Mike Pompeo concernant les problèmes de sécurité liés à la coopération économique avec la Chine.

Selon lui, la coopération entre les États est une question de profit pour les deux parties – même pour les Israéliens qui peuvent investir en Chine: « Nous pensons que nos amis juifs réussiront non seulement à vaincre le virus Corona, mais aussi à combattre le » virus politique « et à choisir la voie qui sert le mieux leurs intérêts. « .

LIRE  La mémoire de la Shoah est-elle en danger alors que les derniers témoins nous quittent?

L’ambassadeur a également déclaré: « Compte tenu des faibles investissements de la Chine en Israël, comment peut-on affirmer que » la Chine achète Israël « ? » Il a fait référence à l’appel d’offres pour l’installation de dessalement « Shurak 2 », qui, selon lui, était « en toute transparence et conformément aux lois israéliennes et à la surveillance des agences de sécurité israéliennes ».

Il a déclaré que les coentreprises en Chine et en Israël sont basées sur l’offre et la demande: « Dans le secteur de la haute technologie, la collaboration a ouvert le plus grand marché du monde pour l’innovation israélienne. »

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire