La pénurie de médecins est une préoccupation majeure pour Israël

La pénurie de médecins est une préoccupation majeure pour Israël

0
101

Par 

Israël, confronté à une pénurie de main-d’œuvre médicale qui a des répercussions sérieuses sur son système de santé, a pris une initiative audacieuse pour attirer et soutenir les médecins juifs du monde entier à faire leur alya et à contribuer à l’enrichissement du secteur médical du pays. Avec l’approbation gouvernementale attendue ce dimanche, Israël investira 1,65 million de shekels pour faciliter l’alya de 195 médecins juifs éligibles en vertu de la loi du retour.

La pénurie de médecins et de personnel médical est une préoccupation majeure pour Israël, en particulier dans les régions reculées où les hôpitaux et les établissements de santé manquent cruellement de personnel. Pour remédier à cette situation critique, le pays a adopté une stratégie novatrice en encourageant les médecins juifs du monde entier à s’installer en Israël et à contribuer à son système de santé. Au cours de l’année universitaire 2023, plus de 200 médecins de la Communauté des États indépendants (CEI) ont répondu à cet appel et sont arrivés en Israël. En juillet 2023, ils ont passé avec succès les examens de licence médicale, dans le but d’atteindre un total d’au moins 270 médecins d’ici la fin de l’année civile.

Le budget approuvé pour ce programme essentiel comprend 1 million de NIS (260 000 dollars) du ministère de la Santé et 650 000 NIS (170 000 dollars) du budget du ministère du Néguev, de Galilée et de la résilience nationale. L’objectif est clair : combler le fossé dans la main-d’œuvre médicale et renforcer les capacités du système de santé israélien, en particulier dans les régions périphériques du pays.

Le succès du programme jusqu’à présent est indéniable. Plus de 1 200 médecins ont déjà achevé le programme d’Alya et ont choisi de s’installer en Israël. Environ 95 % des diplômés du programme ont immigré en Israël et ont intégré le système de santé du pays. Une tendance positive est également observée quant à leur répartition géographique : la majorité des médecins choisissent de rester dans les villes où ils ont résidé pendant le programme ou dans les régions avoisinantes. Cette tendance contribue grandement à renforcer la main-d’œuvre médicale dans les régions moins densément peuplées d’Israël.

Le programme d’Alya s’adresse aux jeunes médecins de la diaspora âgés de 22 à 40 ans. D’une durée de huit mois, il propose un équilibre entre les études théoriques et la formation pratique. L’efficacité de ce programme se reflète dans un taux de réussite de 85 % aux examens de licence israéliens. Les lieux de formation incluent les villes de Be’er Sheva et Haïfa, créant ainsi une expérience immersive et formatrice pour les médecins en herbe.

Cette initiative marque une étape significative dans la quête d’Israël pour renforcer son secteur médical et garantir une qualité de soins optimale à sa population. En accueillant ces médecins talentueux venus du monde entier, Israël affirme son engagement envers la santé et le bien-être de ses citoyens, tout en enrichissant son tissu médical et en cimentant son rôle en tant que destination attrayante pour les professionnels de la santé à l’échelle mondiale.

Jforum

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop