La plupart des religieux ont honte de la façon dont Bennett est arrivé au pouvoir

1
207
**FILE**Israeli Jewish yeshiva students study in a yeshiva of Jerusalem. Photo by Yossi Zamir /Flash90 *** Local Caption *** ???? ????? ????? ?????? ???? ?????? ??? ???? ?????? ???? ???? ??????? ????? ?? ?????

Trois mois après l’investiture du gouvernement, une nouvelle enquête est publiée examinant l’attitude du secteur religieux-national envers le nouveau gouvernement – seulement 14% soutiennent l’entrée de Yemina dans le gouvernement | 40% des membres du secteur s’opposent à la réforme de la formation. Le Likoud est bien plus fort que le Parti sioniste religieux parmi les électeurs du secteur

Be’hadré ‘Harédim – Yair Kalpa

Après plusieurs mois pendant lesquels le secteur religieux était au centre de la tempête, une nouvelle enquête est publiée aujourd’hui (jeudi), examinant l’attitude des électeurs sionistes religieux envers le gouvernement, l’attitude envers la réforme de la cacherouth – et l’identité du parti qu’ils feraient confiance si des élections avaient lieu ces jours-ci.

Selon le sondage, publié dans le journal Basheva, 68% ont répondu qu’ils s’opposaient fortement à l’entrée de Yemina dans la coalition actuelle, tandis que 14% étaient favorables à très favorables, 13% ont répondu « moyennement » et quatre pour cent ont répondu à d’autres réponses.

Une autre question examinée dans l’enquête est l’attitude du secteur face au fait que pour la première fois le Premier ministre porte une kippa. 15% ont répondu qu’ils sont fiers du premier premier ministre tricoté, 21% ont répondu que pour eux cela ne changeait rien, 12% ont répondu que c’était mieux, dans les circonstances actuelles, d’avoir un premier ministre sans kipa et 47 % ont répondu qu’ils avaient honte de la façon dont Bennett est arrivé au pouvoir .

De plus, une comparaison a été faite entre les pourcentages de partis dont les électeurs de ce milieu ont voté lors de la dernière élection, et les pourcentages de partis qui auraient obtenu leur vote si l’élection avait eu lieu aujourd’hui. D’après l’enquête, le parti au pouvoir, Yemina, passe de 27 % lors des dernières élections à 12 % si elles se tenaient aujourd’hui.

LIRE  "Le transfert de l'ambassade n'est pas une priorité pour les USA"

Le plus grand bénéficiaire de l’affaiblissement du pouvoir de Bennett dans le secteur est Netanyahu, dont le parti Likoud est en hausse de 9 % dans le public national-religieux. Bezalel Smutrich, qui a déclaré un recensement, se renforce également, mais seulement de 3%. Shas gagne également en force parmi les électeurs du secteur religieux, qui augmente d’un pour cent.

La réforme de la cacherouth du ministre Kahana, qui subit des changements suite aux pressions des hauts rabbins du secteur, bénéficie du soutien de 30% des membres du secteur religieux, qui sont très favorables et 40% s’opposent fortement à l’ouverture du marché de la concurrence casher.

Le sondage est publié à un moment critique pour les partis de ce milieu, qu’ils soient de la coalition ou de l’opposition. La droite a déjà clairement indiqué qu’elle avait l’intention d’étendre le parti, mais pour le moment, il semble qu’elle soit toujours occupée à chercher une base. Une enquête de ce genre prouvera en effet que l’adresse est au secteur qu’ils avaient pour la maison.

Le sionisme religieux, en revanche, travaille dur pour prendre le contrôle du secteur, tandis que la colère contre Bennett et les membres de son parti est toujours vive. On s’attend à ce qu’ils annoncent un vaste recensement dans les semaines à venir, s’attendant à ce qu’il soit comme après le recensement de 2013, qui a apporté douze sièges à la Maison juive à l’époque.

Mais en même temps, selon l’enquête, ils sont toujours perçus comme trop religieux et moins ouverts au petit public religieux, plus proche du laïc.

LIRE  Julien Dray appelle à voter pour la candidate anti-Israël et pro-BDS de la France Insoumise

L’ajout du Parti du pouvoir juif et d’Itamar Ben-Gvir ne contribuera probablement pas à ce qu’il soit perçu comme encore plus radical que le sionisme religieux de Smutrich. En attendant, celui qui opère à part est le parti Noam, parti ‘harédi-dati (‘Hardal) au plus haut niveau, qui entend aussi grossir ses rangs et ses partisans.

1 Commentaire

  1. Qu’est-ce qu’une kippa srouga?
    Question à laquelle j’ai répondu alors que j’intégrais, il y a 27 ans la Yechiva francophone du rav Kahn à Geoula, après mon départ du Ma’hon Meïr.
    Une kippa srouga est un couvre-chef qui sert à ceux qui la portent à penser les mots avec un tricot stérile.

    Shana tova au rav Kahn et à toute la communauté (nec plus ultra) orthodoxe d’Israël.

Laisser un commentaire