La police lance une opération pour récupérer des armes illégales dans le secteur arabe

0
300

Le ministère de la Sécurité publique et la police israélienne ont lancé dimanche une opération visant à récupérer les armes à feu disséminées dans les localités arabes israéliennes.

Cette opération intervient suite à la campagne menée le mois dernier pour que le gouvernement prenne des mesures contre la violence au sein de cette communauté arabe israélienne.

Dans le cadre de cette opération, les autorités israéliennes se sont engagées à ne pas entamer de poursuite contre les détenteurs de ces armes à feu, illégales pour la plupart.

Mais le journal Israel Hayom rapporte que certaines localités arabes ont refusé de collaborer avec les forces de sécurité israéliennes, notamment Umm al-Fahm, l’une des plus grandes villes arabes d’Israël, où la violence est importante.

Selon le journal, sur les 101 municipalités arabes, douze ont refusé de collaborer avec les autorités.

Il y a environ deux mois, les habitants d’Umm al-Fahm ont entamé un cycle de manifestations pour protester contre la vague de violence et de meurtres dans le secteur arabe, qui a coûté la vie à plus de 70 personnes depuis le début de l’année.

La municipalité avait accusé la police de n’avoir rien fait pour endiguer la criminalité et menacé de fermer le commissariat de la ville.

En octobre, lors d’un rassemblement organisé par la Liste arabe unifiée, le chef de la formation, Ayman Odeh, avait demandé à la police de récupérer les armes illégales dans le secteur arabe.

Source www.i24news.tv

LIRE  Le ministre de la Santé israélien : "Baisse dans le secteur orthodoxe, hausse ailleurs"

Aucun commentaires

Laisser un commentaire