La reine Ashraï

0
493

Par eric-arie-haddad | Le système bancaire

 

Résultat de recherche d'images pour "palais perse"​Non, ce n’est pas le nom d’une souveraine de la Perse antique, mais celui d’un élément incontournable du système bancaire israélien : la carte de crédit. Le mot Ashraï  lui-même désigne un crédit en araméen et c’est à travers le Talmud de Babylone que ce terme nous est arrivé…

image: http://www.oulpanpratique.com/medias/images/direct.png?fx=c_200_200

DirectLa mention Direct sur une carte israélienne

Débit immédiat

Avant de continuer sur les cartes de crédit, je voudrais faire un petit détour sur les cartes de paiement de type « Direct » (prononcez « Daïrect ») qui débitent le compte courant immédiatement (pas même en fin de journée) et qui, bien sûr, ne conçoivent aucune entorse par rapport au compte : il faut que la somme soit disponible ! Bon à savoir aussi : cette carte ne permet pas de remboursement : en cas d’erreur du caissier, vous ne pouvez pas bénéficier d’un crédit en sens inverse. Ces cartes sont moins coûteuses que les cartes de crédit, ne sont utilisables qu’en Israël et sont un bon moyen de maitriser son budget.

image: https://www.reali.co.il/wp-content/uploads/2017/07/CC.gif

Résultat de recherche d'images pour "‫כרטיסי אשראי‬‎"Les sociétés de crédit

Les cartes sont éditées par des sociétés de crédit, faisant partie d’un groupe bancaire, par exemple Isracart pour Bank Hapoalim, Léoumi Card pour Banque Leoumi, mais par obligatoirement : on peut vous proposer de vous abonner à une nouvelle carte lors de votre shopping dans un supermarché ! Dans tous les cas, vous aurez à faire directement à la société de crédit et votre banque ne pourra pas vous servir d’intermédiaire.

image: https://www.barakk.co.il/wp-content/uploads/thumbs/14-366pius62is9o44112bgui.jpg

Résultat de recherche d'images pour "‫בחנות קופה‬‎"Caisse de grande surface

LIRE  Des français et pour les français : le Centre médical Nevé Tsédek, Tel Aviv

La ​מִסְגֶּרֶת אַשְׁרַאי, réserve revolving

Chaque carte est assortie d’une réserve fixée à l’ouverture du contrat mais peut être modifiée par la suite. Avec la réserve, vous pouvez faire des achats en choisissant le nombre (et donc) le montant des paiements. A ce sujet, il faut savoir qu’un achat en plusieurs fois « immobilise » les sommes restant dûes sur la réserve et la réduit d’autant. Cela peut vous amener à vous retrouver dans des situations bizarres. Par exemple, vous avez une réserve de 5000 shékel mais à cause du billet d’avion que vous avez acheté le matin en 12 fois et qui n’a laissé que 500 shékel, vous ne pouvez plus payer, avec votre Ashraï, vos courses du soir de 600 shékel, alors que vous avez 10.000 shékel sur votre compte !

Si vous avez sur vous une Direct, le problème est résolu mais sinon, il ne vous reste plus qu’à chercher un כַּסְפּוֹמָט, distributeur de billets et vous pourrez bien sûr retirer des espèces. C’est pourquoi de nombreuses grandes surfaces proposent un service de retraits d’espèces en caisse afin de palier à ce problème. C’est aussi la raison pour laquelle, si votre Ashraï ne passe pas en caisse, on ne vous refusera pas de payer en chèque.

image: https://www.caspit.biz/images/help/05032013_133026.png

Résultat de recherche d'images pour "‫תשלום בכרטיס אשראי‬‎"Formulaire de paiement en ligne

Gérer ses paiements

Autre fonction de ce genre de carte : donner une autorisation de prélèvement à divers organismes : électricité, impôts, téléphone, certains organismes ne permettent aucune autre forme de paiement.

Mais surtout le כַּרְטִיס אַשְׁרַאי est bien plus qu’un moyen de paiement, il vous est permis de gérer sa réserve, le montant des remboursements en cours et de procéder à un virement à la carte sur votre compte bancaire, là aussi en contrôlant les échéances. Vous devenez ainsi maitre de toutes sortes de formules de crédit mais attention au surendettement !

LIRE  Directeur commercial, Kountrass vous cherche !

Lire plus sur le système bancaire israélien

Read more at http://www.oulpanpratique.com/blog/le-systeme-bancaire/les-cartes-de-credit.html#cSkteSLXdL4jyCUd.99

Aucun commentaires

Laisser un commentaire