La Russie subit de nouvelles attaques – de la part de ‘Habad…

0
263

‘Habad des États-Unis étend son combat pour restituer la « collection Schneerson » et le mène dorénavant d’Israël également, intentant une action en justice contre la Russie devant le tribunal de district de Jérusalem dans laquelle elle cherche à faire exécuter un jugement rendu aux États-Unis afin de pouvoir également se saisir d’actifs russes en Israël d’une valeur de dizaines de millions de dollars.

Be’hadré ‘Harédim – Yanky Farber
Rabbi Aharonson et les avocats Photo : Avec l’aimable autorisation du photographe

L’association ‘Habad des États-Unis a déposé une plainte devant le tribunal du district de Jérusalem contre la Fédération de Russie sous la présidence de Vladimir Poutine. Dans le procès intenté par les avocats Uri Kider et Avi Blum et accompagnés de l’avocat américain Nat Levine, ‘Habad cherche à saisir les actifs russes situés en Israël.

L’avocat Nat Levin, l’un des meilleurs avocats des États-Unis, est venu en Israël spécialement pour accompagner le processus de poursuite devant le tribunal de Jérusalem. Il a représenté le mouvement ‘Habad dans la célèbre victoire juridique de ‘Habad, appelée par les ‘Hassidim « Didan Netza’h » (notre parti a gagné) concernant la collection de livres des Admorim de ‘Habad. Depuis les années 1980, Nat Levin est connu comme quelqu’un qui a eu le privilège de parler et de recevoir la confiance et les conseils personnels du rabbi de ‘Habad concernant les procédures de représentation et la manière dont le mouvement ‘Habad devrait agir concernant la collection des précieux livres de ‘Habad.

Le procès vise essentiellement à « importer » en Israël les jugements et décisions rendus aux États-Unis contre le gouvernement russe, lui ordonnant de restituer la « collection Schneerson » à la ‘Hassidouth, et infligeant une amende importante pour outrage au tribunal aux États-Unis, qui s’élève actuellement à plus de 170 millions de dollars.

LIRE  Le voyage avancé de Gantz aux Indes et ses relations avec Bennet

‘Habad explique que la « Collection Schneerson » est une collection historique des ‘Hassidim ‘Habad du monde et qu’il s’agit d’une collection qui comprend environ 12 000 livres et écrits originaux, qui ont été progressivement collectés et conservés de la fin du XVIIIe siècle à la date d’aujourd’hui et plus de 30.000 pages qui ont été pillées par les nazis, qui sont maintenant en Russie.

Il s’agit d’une collection unique en son genre dans le monde entier, et constitue un bien patrimonial pour l’ensemble du peuple juif, d’une manière qui dépasse les frontières du hassidisme ‘Habad.Pour des raisons historiques, depuis la fin de la Première Guerre mondiale, cette collection a été en possession du gouvernement en Russie, qui était autrefois le régime soviétique en Union soviétique, et est maintenant le gouvernement russe.

‘Habad a exigé pendant des décennies du gouvernement de Moscou de rendre la collection Schneerson à la possession du Centre hassidique ‘Habad, qui est actuellement situé aux États-Unis. Après que le rabbi ait nommé une délégation spéciale pour faire rendre les livres, dirigée par le rav Shlomo Kunin , le rav Sholem Dober Levin, le rav Yosef Yits’hak Aharonov et le rav Yits’hak Kogan, ils ont depuis lors ont travaillé de différentes manières pour atteindre l’objectif.

A la fin de l’exposé détaillé de la demande soumis par les avocats, il est indiqué que « la nécessité d’exécuter le verdict spécifiquement en Israël, compte tenu de l’importance historique, traditionnelle, communautaire et culturelle de la collection Schneerson pour le hassidisme ‘Habad et la peuple juif tout entier ».

LIRE  AFP : chronologie régionale confuse autour de la découverte d’un cimetière antique à Gaza

Le rav Yosef Kunin, qui mène le combat : « La triste ironie, cette partie de la collection de livres est ce qu’Hitler a pillée, et avait l’intention de créer un musée avec eux. On le trouve maintenant comme butin de guerre au « Musée de la tolérance » en Russie. »

L’avocat Steve Lieberman, qui gère le procès aux États-Unis au nom de l’Association ‘Habad, a déclaré : « Nous ne parlons pas de dollars, nous ne parlons pas de barils de pétrole. Nous parlons de livres qui sont appréciés par les membres du mouvement ‘Habad et par de nombreux, plusieurs millions de Juifs dans le monde. »

Le rav Shlomo Kunin, membre de l’association ‘Habad, déclare : « Le rabbi nous a demandé de ramener les livres de Russie. Nous ne doutons pas que la tâche sera accomplie comme il le souhaite, et les livres seront rendus à la bibliothèque du rabbi, que cela plaise ou non aux Russes, et il n’y a aucun retard ou obstacle qui se dressera sur notre chemin pour mener à bien cette tâche sacrée. »

Le rav Yossef Yits’hak Aharonov, qui a également été personnellement nommé par le rabbi de Loubavitch, a ajouté : « Ce qui nous a guidés toutes ces années, c’est de restituer les livres selon la demande du rabbi. C’est notre mission. Nous nous occupons de la question depuis des décennies et nous y sommes dévoués. Rien ne nous fera baisser les bras. »

L’avocat Uri Kidar, qui gère le processus de poursuite en Israël et en Europe, a déclaré que « la décision prise en Israël est le premier pas vers la reconnaissance internationale de la décision rendue à Washington, et que les démarches suivantes seront menées dans d’autres pays européens, comme requis. »

LIRE  "Le Royaume-Uni doit reconnaître la Palestine en tant qu'Etat" (Corbyn)

Aucun commentaires

Laisser un commentaire