La victoire en chantant, les tomates au tournant

0
151

Le président français Emmanuel Macron, qui a rendu visite à l’une des villes de la région parisienne, en une première rencontre avec le public depuis sa réélection dimanche dernier, a écopé un jet de tomates cerises alors qu’il parlait aux habitants venus le rencontrer. Il n’a pas l’air d’avoir trop été gêné. Ce n’est pas la première fois qu’il est frappé : il a déjà écopé d’un œuf et d’une gifle.

Be’hadré ‘Harédim – Yanki Farber

Le président français Emmanuel Macron a reçu un jet de tomates cerises alors qu’il était en discussion avec des habitants venus à sa rencontre. L’incident s’est produit lors de sa visite dans les allées d’un marché de la province du Val d’Oise, visite que l’Elysée n’a annoncé qu’aujourd’hui (mercredi) matin. Le service de sécurité a encerclé le président tout en lui ouvrant un parapluie sur la tête, mais très vite la visite a repris comme prévu.

Il s’agit de la première apparition publique d’Emanuel Macron depuis dimanche soir alors il a fêté sa victoire au second tour. Macron parlait à une petite foule dans un marché de Cergy, une banlieue nord-ouest de Paris, quand quelqu’un dans la foule lui a lancé une poignée de tomates cerises.

Les tomates ont touché un passant et n’ont pas touché le président, mais ont provoqué des cris de la foule et des pressions de la part des agents de sécurité qui ont ouvert un parapluie pour protéger Macaroon d’une autre attaque.

Macron a déclaré qu’il se rendait à Cergy, une commune d’environ 65 000 habitants située à environ 30 kilomètres du centre de Paris, pour montrer son engagement à écouter tous les Français, peu importe pour qui ils ont voté. Près de la moitié – 48 % – des électeurs des banlieues ont voté pour le candidat d’extrême gauche Jean-Luc Mélenchon au premier tour de l’élection présidentielle du 10 avril, laissant Macron loin derrière, avec seulement 23,7 %. « Je suis venu dire que j’entendais la voix de chacun et que je continuerais à m’impliquer dans les quartiers au quotidien », a déclaré Macron, avant que l’incident ne se produise.

LIRE  Regavim demande un recensement des Arabes indépendant de l'Autorité palestinienne

Ce n’est pas la première fois que Macron est visé, en juin dernier, le président français Emmanuel Macron s’est rendu dans le sud de la France dans un complexe alimentaire, et a déjeuné avec des professionnels de la restauration, au cours duquel l’un des participants l’a brusquement giflé.

Toujours en septembre dernier, Macron a été frappé, lors d’une visite du Salon international de l’alimentation de la ville de Lyon, lorsqu’un œuf lui a été lancé par la foule et l’a frappé au cou. Le lanceur d’œufs a été arrêté en quelques secondes par les gardes du corps du président et emmené pour interrogatoire.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire