L’accord du siècle ne comprendrait pas d’Etat palestinien

0
170

La plan de paix de l’administration Trump, connu sous le nom de « Accord du Siècle », inclurait des « propositions concrètes » pour améliorer la vie des palestiniens, mais il s’arrêtera probablement avec la création d’un Etat palestinien souverain, a rapporté lundi soir le Washington Post.

L’Accord du Siècle devrait être publié sous peu, après plus de deux ans au cours desquels il a été élaboré par un groupe restreint d’envoyés spéciaux du président américain Donald Trump, qui comprend Jason Greenblatt et Jared Kushner.

Selon le rapport du Washington Post, les commentaires de Kushner et d’autres responsables américains suggèrent que « le plan retire la création d’un Etat comme principe de base des efforts de paix », comme ce fut le cas au cours des 20 dernières années.

Le rapport poursuit en citant plusieurs sources qui ont parlé à l’équipe de Kushner, affirmant que « Kushner et d’autres responsables américains ont lié la paix et le développement économique à la reconnaissance arabe d’Israël et à l’acceptation d’une version du statu quo sur l’autonomie palestinienne, en opposition à la souveraineté. »

« Ce que nous avons essayé de faire, c’est de déterminer ce qui est réaliste et ce qui constitue une solution aux problèmes de 2019 qui permettent aux gens de vivre mieux », a déclaré Kushner dans une rare interview donnée à Sky News Arabia en février.

« Nous pensons que nous avons un plan juste, réaliste et applicable qui permettra aux gens de vivre une vie meilleure », a déclaré vendredi un haut responsable de la Maison Blanche. Nous avons examiné les efforts passés et avons sollicité les idées des deux parties et des partenaires de la région en reconnaissant que ce qui avait été essayé dans le passé n’a pas fonctionné. Nous avons donc adopté une approche non conventionnelle fondée sur le fait de ne pas nous cacher de la réalité, mais plutôt de dire la vérité. »

LIRE  Antisémitisme 2.0: des discours haineux plus répandus et plus radicaux

Kushner a décrit le plan comme ayant quatre piliers : la liberté, le respect, la sécurité et les opportunités pour toutes les parties impliquées.

Source www.juif.org

Aucun commentaires

Laisser un commentaire