L’ancien Grand rabbin de France, le rav Sitruk, face à la terreur…

4
3045

Ce n’est toutefois pas la terreur que l’on pense, qui a menacé le Grand rabbin Sitruk : il a osé faire le rapport entre la « parade » que l’on sait, qui s’est tenue quelques jours avant le terrible attentat de Tel Aviv, en cette même capitale. Il a rappelé l’interdit absolu que fait peser la Tora sur des pratiques de cet ordre, et en conséquence, de l’absence de Protection divine que va provoquer de telles manifestations d’opposition à la Tora et à sa pratique.

« La Torah considère l’homosexualité comme une abomination et un échec de l’humanité. Israël, par cette manifestation, se trouve rabaissé au rang le plus vil ».

« Je n’hésite pas à qualifier cette initiative de tentative d’extermination morale du peuple d’Israël », a-t-il ajouté avant de conclure « J’espère que les auditeurs écouteront mon appel au secours et réagiront de façon radicale à une telle abomination ».

Ces déclarations ont créé un vif émoi auprès de la communauté juive francophone et de nombreuses réactions. Depuis lors, l’enregistrement du Grand Rabbin a été retiré du site de Radio J.

Le Grand rabbin a eu droit à des réactions d’une virulence rarement rencontrée du fait de cette déclaration, et l’actuel Grand rabbin de France, M. Korsia, est intervenu sur le site de TimesofIsraël pour rassurer le bon peuple : jamais de la vie son prédécesseur, connu pour son amour de tout Juif, n’a pu penser de telles choses et proférer de telles paroles. Nous voici donc apaisés.

Toutefois, nous rencontrons là ce que nos Sages appellent un cas de « vivant qui contredit un autre vivant »… Aucun doute que l’ancien Grand rabbin de France a prononcé de telles paroles, et c’est du reste la position de tout Juif respectueux de la Tora.

LIRE  Des traces d'uranium découvertes sur un site iranien suspect

Sur la forme, de plus, il ne fait aucun doute que la large publicité donnée à ces « parades », quand elles viennent consacrer des pratiques abominées par le Maitre du monde, sont outrageusement déplacées : admettons qu’une personne ait succombé à sa nature, pourquoi en être fier ? Sera-t-on fier de voler, de tuer, de commettre toute autre transgression de la Tora ? Certainement pas.

Mais la période moderne fait régner la terreur contre quiconque ose prendre le contre pied des gens qui s’adonnent à ces déviations, et qui font part de leur fierté à cet égard.

Nous nous devons ici d’assurer le rav Sitruk de notre soutien et de notre appui : vous avez présenté la position de la Tora, et celle de tout Juif qui la respecte. Vous avez un fait un grand Kidouch Hachem, à n’en déplaise ceux qui veulent dénaturer la Tora et ses lois. Nul n’a jamais pensé que la Tora doit se plier devant les exigences des gens et leurs difficultés personnelles : dans certaines situations, avons-nous appris de la Tora elle-même, il faut savoir dire les choses clairement, car seulement de la sorte la Providence divine nous protègera et nous libèrera de tout acte terroriste nous menaçant, et nous garantira bénédiction et sécurité.

R. H. Kahn

 

4 Commentaires

  1. Ce n’est toutefois pas la terreur que l’on pense, qui a menacé le Grand rabbin Sitruk : il a osé faire le rapport entre la « parade » que l’on sait, qui s’est tenue quelques jours avant le terrible attentat de Tel Aviv, en cette même capitale. Il a rappelé l’interdit absolu que fait peser la Tora sur des pratiques de cet ordre, et en conséquence, de l’absence de Protection divine que va provoquer de telles manifestations d’opposition à la Tora et à sa pratique.« « Je n’hésite pas à qualifier cette initiative de tentative d’extermination morale du peuple d’Israël », a-t-il ajouté avant de conclure « J’espère que les auditeurs écouteront mon appel au secours et réagiront de façon radicale à une telle abomination ».
    QUE FAUT-IL COMPRENDRE DE L’INTRODUCTION DE VOTRE ARTICLE OÙ IL EST RAPPELÉ QUE L’ATTENTAT A EU LIEU QUELQUES JOURS APRÈS LA  » PARADE « .
    LE GR. SITRUK ? QUE JE RESPECTE ET POUR LEQUEL JE PRIE POUR UNE RÉFOUA CHELÉMA CONCLUE PAR UN  » APPEL AU SECOURS ET DEMANDE UNE RÉACTION RADICALE …….. »
    QUE FAUT-IL COMPRENDRE PAR  » RÉACTION RADICALE  » .
    Merci, Chabbath Chalom et ‘Hag Chavou’oth saméah !
    Moshé Cohen / Jérusalem.

    • Evidemment, l’ancien Grand rabbin de France ne pouvait pas savoir qu’il y aurait un attentat quelques jours plus tard, à Tel Aviv…
      Quand il parlait de réaction radicale, nous n’avons aucun doute qu’il voulait dire que nous devions, sans doute au niveau politique, tenter de réagir, ou alors au niveau religieu, via les divers membres du Grand rabbinat, ou autre, mais pas d’une autre manière.
      Que Hachem nous aide et nous protège, et nous envoie le plus vite possible le Machia’h !

  2. Bonjour et bonne fête de Chavou’oth à tous le monde.
    Que le mérite de ce kidouch Hachem apporte la Refoua cheléma au rav Sitruck, et qu’il puisse voir la Gueoula bientôt.
    Dans quelle monde vivons nous ? Un monde de droit d’expression où tout le monde a droit de dire ce qu’il pense et de faire ce qu’il veut, ou un monde qui va être contrôlé par un groupe de personnes qui n’a été accepté dans une société que pour des raison financière. Ils nous est facile d’oublier que encore quelque années c’était criminel et on allait en prison à ce titre, mais là, depuis lors, cette pratique est permise et encore plus ils est interdit de parler, de penser, de même de mentionner des avis différents ! Dans quelle société démocratique vivons-nous ?
    B

  3. Je soutiens sans équivoque la déclaration de Rav Sitruk (à qui je souhaite longue vie), loin de nous d’avoir honte de mentionner la position de notre sainte Tora sur ce sujet, il est du devoir de toute personne qui se revendique du peuple saint et dont les ancêtres ont été présents au mont Sinaï et accepté la Tora, de n’accorder aucune tolérance ne serait ce que verbale, à ce que la Tora déclare être une abomination et les conséquences qui en résultaient.

Laisser un commentaire