L’angoisse face aux immeubles dangereux prend de l’ampleur en Israël

0
204

On ne connaissait pas ce phénomène, mais voici qu’après la chute dramatique des immeubles aux Etats Unis et du prix terrible que cela a couté à la communauté juive locale, un peu partout dans le monde on commence à s’inquiéter : des immeubles, cela peut s’effondrer ! Récemment, la municipalité de ‘Holon a ainsi interdit l’habitat d’un immeuble de la ville, et voici que celle de Bené Brak et celle de Jérusalem en font de même, interdisant soudain l’utilisation d’immeubles apparemment dangereux. Cela n’est pas très facile pour les personnes qui y habitent…

Des détails en ce qui concerne le cas à Bné Brak : les pompiers et les sauveteurs alertés sont arrivés sur les lieux et ont ordonné l’évacuation des locataires, qui ont été transférés à l’hôtel Viznitz.

C’était en plus la veille de Yom Kippour : 2 immeubles résidentiels ont été évacués par les équipes d’incendie et de secours et leurs résidents ont été transférés à l’hôtel Viznitz de la ville, après que des fissures aient été découvertes dans les immeubles et qu’il y ait eu une peur d’un effondrement.

C’est la troisième fois ces derniers jours qu’un immeuble résidentiel entier est évacué pour une telle raison, après l’évacuation d’un immeuble à Holon en début de semaine – qui s’est effondré quelques jours plus tard – et à la veille de Yom Kippour, les occupants d’un bâtiment historique à Kiryat Shmona qui ont subi le même sort.

Tard dans la nuit, un message a été reçu d’un citoyen de passage à la 102e hotline du district de Dan, qui a mis en garde contre un bâtiment qui semblait en danger de s’effondrer sur la re’hov Bar Ilan dans la ville. Une équipe de pompiers de la station de Bené Brak a quitté les lieux et à leur arrivée, le chef d’équipe a remarqué de profondes fissures dans le bâtiment.

LIRE  Netanyahou en Egypte pour discuter d’une trêve à Gaza

Après avoir évalué la situation avec le commandant de la station de Bené Brak, le chef adjoint Jackie Binyamini, qui est arrivé sur les lieux, le commandant de la station a décidé, au vu du mauvais aspect du bâtiment et des fissures profondes, de l’évacuer de tous les locataires. Il a également appelé l’ingénieur de la ville.

Après l’inspection du bâtiment par l’ingénieur, il a été déterminé que le danger était réel et imminent. De plus, après avoir inspecté un autre bâtiment à côté du même bâtiment, l’ingénieur municipal a décidé de l’évacuer également.

Au total, neuf familles évacuées par la municipalité de Bené Brak à l’hôtel Viznitz de la ville. L’électricité et le gaz des bâtiments ont été coupés par les pompiers, et les réservoirs de gaz ont été évacués de la zone.

Bien entendu, on ne peut qu’avoir pitié pour ces familles, mais, d’un autre côté, le risque est clair, et les conséquences peuvent être catastrophique.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire