L’armée va-t-elle détruire l’hôpital de Gaza construit par des architectes israéliens ?

0
315

Rares sont ceux qui se souviennent que le bâtiment de l’hôpital Shifa à Gaza a été conçu par deux architectes juifs de Tel Aviv | L’histoire fascinante de l’aventure israélienne dans la bande de Gaza qui pourrait être détruite dans une guerre d’épées de fer (Info)

Kikar haChabbath – David HaCohen

Le porte-parole de Tsahal, le général de brigade Daniel Hagari, a révélé la semaine dernière dans une série de points de presse aux médias locaux et étrangers, des informations qui prouvent que l’organisation terroriste meurtrière Hamas a établi son quartier général principal sous le complexe hospitalier Shifa à Gaza.

Rares sont ceux qui se souviennent que le centre médical central de Gaza, situé à l’ouest de la ville, a été construit par des architectes israéliens dirigés par Gershon Tzipor et feu Benjamin Idelson, aujourd’hui le grand et spacieux bâtiment abrite des bunkers pour les hauts responsables du Hamas, à côté de qui sont les entrées du réseau de tunnels terroristes dans le bas Gaza (connu sous le nom de métro de Gaza), des dépôts de roquettes et d’autres infrastructures terroristes.

En fait, la structure élaborée de l’hôpital, qui a été construite selon des normes élevées, a été conçue et construite il y a quarante ans dans le bureau du regretté architecte Gershon Tzipor à Tel Aviv, à la demande du Département des Travaux Publics (PWD), qui était déjà responsable pendant le mandat britannique de la création d’hôpitaux gouvernementaux.

Absurde, le sous-sol de Shifa, conçu à Tel-Aviv, est devenu au fil des années l’un des bastions les plus importants du Hamas, un centre de contrôle et de communication qui abrite également des malades et peut-être maintenant des blessés enlevés.

Il est très possible que le fait que le bâtiment de l’hôpital ait été conçu par des architectes juifs de Tel Aviv a permis à Tsahal d’avoir accès aux plans du bâtiment et a contribué à clarifier et à clarifier les informations reçues sur l’activité terroriste dans les sous-sols de l’hôpital.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire