L’avancée de l’épidémie…

2
813

Ill : la lettre du rav Dov Landau

Au courant du week-end du Chabbath Balak, 599 nouveaux cas de personnes atteintes du virus ont été déclarés, mais, surtout, les services préposés à la surveillance et à la quarantaine des personnes frappées par le Covid 19 se plaignent de ne pas avoir pu joindre 150 personnes durant le Chabbath pour les avertir des réponses positives les concernant. Pourtant il ne fait aucun doute que même ceux qui respectent le Chabbath mais qui sont en attente d’une réponse sont obligés de laisser leurs téléphones ouverts et de répondre, dans le cas d’un appel téléphonique ! S’ils sont positifs et qu’ils ne respectent pas le confinement (ce qu’ils pouvaient pourtant faire dans le doute), ils mettent le public en danger !

On a pu dire : la solution est pourtant simple ! Comment enrayer le développement actuel du corona : fermer les écoles et les ganim, limiter les salles de fête et les restaurant, forcer le port de masques, et assez rapidement les choses iront mieux. Toutefois, l’actuel gouvernement, balancé à droite et à gauche, n’est pas pour l’instant en mesure de prendre de telles décisions peu populaires, et fait que le virus est gagnant. On finira par arriver à ce que ces décisions soient prises, il n’y a pas le choix, mais que de temps perdu, et de vies mises en danger !

Le monde des Yechivoth est également concerné, quand l’épidémie a déjà atteint plusieurs centres d’étude de cet ordre – nous nous sommes faits l’écho de la situation à Beth Matithiayhou et de l’état de santé de son dirigeant, mais il y a d’autres institutions dans un état semblable.

LIRE  "Qu'est-ce qu'ils viennent f... chez nous ?" : l'indignation d'un maire face aux soirées de néo-nazis allemands de ce côté de la frontière

Ce Chabbath, le rav Dov Landau, roch Yechiva à Slabodka, a fait paraitre une lettre rappelant à l’ordre et insistant sur l’obligation absolue de se plier aux instructions des services de la Santé.

2 Commentaires

  1. Je lis : « la solution est pourtant simple ! Comment enrayer le développement actuel du corona : fermer les écoles et les ganim, limiter les salles de fête et les restaurant, forcer le port de masques, et assez rapidement les choses iront mieux. »
    Cela a déjà été fait . Ce n’est pas si simple. Ce qui est sûr c’est qu’il y a de l’hystérie et beaucoup de choses qui n’ont pas de sens. Le Pr. Yoram Lass explique assez bien . On perd la raison .

    • Du tout : cela a été fait, mais on a totalement laissé tomber l’ensemble des précautions, en particulier dans le fameux gymnase de Jérusalem, où tout semble avoir repris, par manque d’attention aux instructions.
      On constate d’ailleurs un peu partout un relachement dans l’observation des directives, et c’est de toute évidence ce qui a provoqué cette seconde vague.

Laisser un commentaire