L’avenir devant eux ? Le parti vainqueur : Yech ‘atid, de Lapid…

0
846

Des sondages d’opinions récents, présentés comme étant « dramatiques », montrent que pour la première fois, le parti de Yaïr Lapid, « Yech ‘atid », atteint de score de 24 mandats, dépassant même le Likoud, qui n’aurait droit qu’à 22 mandats !
Selon le même sondage, si Ya’alon, l’ancien ministre de la Défense, pénétrait également l’arène politique, ces deux grands groupes parviendraient à une situation d’ex-æquo.
L’autre parti qui semblerait gagner en force est celui du Baiyth haYehoudi, de Banet, passant de 8 à 14.
Kakhalon, avec son parti Koulanou, descend de 10 à 7, mais c’est surtout la ruine du parti Travailliste (Ma’hané haTsioni) qui permet aux autres de si beau records : il pourrait tomber à 11 mandats, au lieu des 24 qu’il a actuellement.

Divers éléments permettent de comprendre en fait ces changements, en particulier la montée en force de Yech ‘atid : premièrement, le chaos actuel de la vie politique locale, quand des conflits de force opposent le Premier ministre au ministre des Transports Katz, sur le dos du respect du Chabbath dans les chantiers des chemins de fer – et Lapid sait exploiter ce genre de situation.
Le chef de file de Yech ‘atid sait également œuvrer, en catimini, sur le terrain à se rendre partout dans le pays à présenter son programme, et à l’étranger, à représenter, de manière privée en fait, une autre image d’Israël.
Puis, pour le Ma’hané haTsioni, un manque total de réussite fait que le public est désespéré de ce parti et de la personne qui le dirige actuellement, Herzog.

LIRE  Russie, Israël et Etats-Unis d'accord pour que l'Iran quitte la Syrie

Toutefois, rien à craindre tellement : Yaïr Lapid ne semble pas pouvoir trouver de grands coéquipiers pour parvenir à constituer un gouvernement sous sa direction…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire