Le cas d’Ilan Yeshua, témoin à charge du dossier 4000 (procès Netaniahou)

0
306

Le dossier 4000 est l’un des dossiers à charge contre Netaniahou les plus lourds : il s’avère que le Premier ministre a eu avec le groupe Walla-Eliovitch des relations préférentielles, obtenant d’une manière ou d’une autre des compte-rendus positifs à son égard… Ceci s’avère être, dans l’Etat d’Israël, une faute grave.

Ce témoin à charge, Ilan Yeshua (notre photo), a confirmé avoir été commandité de soutenir Netaniahou de manière plus forte que normale. C’est grave. Mais l’interrogatoire de la part de la défense de Netaniahou a fait découvrir (ce que le tribunal savait, mais a fait mettre de côté, pour ne pas avoir d’importance…) que ce journaliste et sa chaine en ont aidé d’autres, et pas des moindres…

Be’hadré ‘Harédim

Au fur et à mesure que le contre-interrogatoire du témoin principal dans l’affaire 4 000 se poursuit, de plus en plus de correspondance est révélée qui révèle que le site Web de Walla a fourni une couverture sympathisante à un large éventail de politiciens et pas seulement à Benjamin Netanyahou comme le prétend l’accusation. Là, il a été révélé que Yeshua a agi en faveur d’Avigdor Lieberman.

Au tribunal de district de Jérusalem s’est poursuivi le contre-interrogatoire d’Ilan Yeshua, le principal témoin dans l’affaire 4000 dans laquelle Netanyahu est accusé d’avoir fourni des avantages aux propriétaires du site, Shaul Alovich, en échange d’une couverture sympathisante.

La correspondance entre les avocats du couple Elowitz a révélé une correspondance entre Yeshua et l’actuel candidat à la présidentielle, Bozi Herzog, depuis le moment où il s’est présenté aux primaires du Parti travailliste contre Shelly Yachimovich. Il a ensuite été révélé que Herzog avait demandé des titres et une couverture à son goût et que Yeshua avait accepté le les lui fournir.

LIRE  Procès Merah : l'émouvant témoignage d'un ancien élève de l'école juive de Toulouse

Durant la contre-interrogatoire de Yeshua devant le tribunal par l’avocat de la défense du Premier ministre, Boaz Ben-Zur, a été révélé que Yeshua a également fourni une couverture sympathisante à Avigdor Lieberman.

Ben-Zur a présenté une correspondance dans laquelle Yeshua exhorte le rédacteur en chef d’Al-Kalai à promouvoir des informations sur un jardin d’enfants à Tel Aviv, dont compte, parmi les fondateurs, le fils d’Avigdor Lieberman, Kobi.

Le correspondant de Haaretz, Nir Hasson, qui interroge le tribunal, apporte l’échange. L’article a été publié sur le site Internet sous le titre « Nouveau dans le quartier : Parents, vous devez connaître Gan Shorashim ».

Ben-Zur a chatouillé le témoin : « A quel titre et pourquoi, monsieur, le PDG non impliqué s’amuse avec les gros titres et les promotions pour une classe de maternelle ? »

« Cela faisait suite au désir de plaire au ministre Lieberman. Shaul m’a demandé de le faire pour le ‘russe’, il a dit que le russe était très important pour lui. »

Yeshua a précisé que cela n’avait pas été fait de sa propre initiative.

En conclusion, s’il fallait de meilleure preuve que ces procès sont faux, faux et usage de faux, en voilà ! Et, de plus, le tribnal n’a pas honte de mettre de côté une telle information, par manque de rapport avec le procès ! Honte à nous !

Aucun commentaires

Laisser un commentaire