Le décret de Lieberman, celui des crêches, va être appliqué !

0
55
MIDEAST ISRAEL EDUCATION

Le décret des crêches d’Yvette Lieberman est lancé. En voici les critères.

Le décret des crêches annoncé par le ministre des Finances Lieberman lors de son entrée en fonction est en cours après que les services du ministère de l’Économie a publié aujourd’hui les nouveaux critères pour recevoir une subvention de crêches. L’approbation du plan sera subordonnée à l’existence d’un budget dans le règlement budgétaire approprié Les députés ultra-orthodoxes attaquent.

Be’hadré ‘Harédim – Photo d’illustration : Jonathan Zindel, Flash 90

Le plan a été publié conformément aux règles fixées par le ministre des Finances Lieberman, dans le cadre desquelles il entend empêcher l’octroi d’un soutien aux étudiants de kollel.

L’approbation du plan sera subordonnée à l’existence d’un budget dans le règlement budgétaire approprié.

Selon la réglementation, seuls les parents ayant la garde d’un enfant qui est scolarisé dans une garderie ou une garderie, et qui travaillent tous les deux 24 heures sur 24. Au moins une fois par semaine – sera admissible à une subvention.

De plus, la subvention sera octroyée également au parent qui étudie au moins 24 heures par semaine, dans des filières telles que : études de premier cycle ou de cycles supérieurs reconnues. Dans une institution académique reconnue. Vivant dans des logis pour les nouveaux immigrants. Études en vue du certificat d’enseignement reconnu par le ministère de l’Éducation. Études sous tutelle ou sur financement gouvernemental dont le but est de favoriser l’insertion sur le marché du travail. Études pour un diplôme pratique ou technique.
Etudes d’infirmières dans les écoles autorisées à réaliser le programme par le Ministère de la Santé. Participation à un cours de formation professionnelle dans le cadre d’un centre national de formation du Ministère de la Santé.

LIRE  La Chine espionne Israël pour voler des secrets américains

Le député Yaakov Asher du judaïsme de la Tora a répondu : « Il s’agit là d’un retour honteux de Lapid aux erreurs qu’il a commises dans le temps, lors de ses accords avec son ‘frère’, Bennet. Cette décision n’a strictement aucune justification sur le plan économique. Elle frappe l’un des piliers du marché de l’emploi orthodoxe qui sont les femmes qui travaillent. »

Son collègue du parti, le député Uri Maklev, a également répondu, attaquant : « Avec cruauté et méchanceté ils frappent les mères qui font un effort énorme pour permettre l’étude de la Tora en Terre d’Israël. Le ministre des Finances finira par apprendre à ses dépens la valeur du dévouement des âmes des étudiants de la Tora comme tous les persécuteurs du monde de la Tora l’ont appris dans le passé. C’est un gouvernement qui cherche à persécuter les étudiants de la Tora et de la Halakha. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire