Le député ‘Ami’hai Shikli, de Yemina, cherche à fonder un nouveau parti

0
79

‘Ami’hai Schikli, le député de Yemina, qui est considéré comme s’étant retiré de ce parti tout en en faisant encore partie, envisage de former un nouveau parti de droite avec un certain nombre de personnalités intéressantes, a rapporté ce matin Israel Hayom. Il travaille sur son avenir politique.

JDN

Shikli a de nombreuses raisons pour lesquelles il devrait chercher un avenir politique dans un autre parti. Bien qu’il soit aujourd’hui membre du parti dont le président est le Premier ministre d’Israël, lors des prochaines élections, elle devrait, selon les sondages actuels, dépasser à peine le pourcentage de blocage.

Une autre raison pour laquelle Shikli doit chercher un nouveau « chez-soi » politique est que depuis la formation du gouvernement, il a en fait voté contre. Lors du vote en plénière de la Knesset sur la formation du gouvernement, il a voté contre, et aussi sur le vote critique qui a un impact sur la pérennité du gouvernement, le vote sur le budget de l’Etat, il a voté contre.

Selon le rapport, Shikli n’a pas encore décidé de former un parti ou de rejoindre un autre parti tel que le Likoud. En principe, Shikli n’est pas autorisé à se présenter aux prochaines élections dans un parti qui n’est pas nouveau, puisqu’il peut être déclaré député « partant ». Mais en pratique une telle démarche contre lui n’a pas été engagée.

Shikli aimerait réunir une liste de personnalités fortes, professionnelles, dominantes, avec une opinion claire et aussi des personnalités de droite et nationales. Entre-temps, par exemple, il a envoyé un message au Dr Sharon Elrai Price disant qu’il était heureux de la rencontrer et de lui offrir l’adhésion au parti, mais n’a pas reçu de réponse. Entre-temps, il a suggéré cela à plusieurs autres personnes.

LIRE  Avner Netanyahou voit dans la campagne contre son père un mépris pour les outils démocratiques

Il y a aussi des gens pour qui Shikli a lancé l’idée de rejoindre le parti qu’il dirigeait, et a même entendu une réponse positive de leur part, comme Yosef Haddad, PDG de Ya’had – Arabs for Each Other, qui travaille à connecter les Arabes et les Juifs.

La « base » que vise Shikli est un électeur de droite déçu par Tikva ‘hadacha et par Yemina. Ces dernières semaines, Shikli a commencé à organiser des conférences et des réunions avec des militants, et s’est rendu à Alon Shvut, Beit Aryé, Givat Shemuel, Tel Aviv (sud), Moshav Porat et plus encore. À son avis, il peut obtenir entre 7 et 13 sièges.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire