Le dernier sondage : les deux grands partis se renforcent, mais aucun ne peut former de gouvernement

0
174

Dans 81 jours, Israël se rendra aux urnes en espérant que cette fois il y aura une stabilité et que les prochaines élections n’auront lieu que dans quatre ans. Un sondage des mandats publié ce matin ne permet pas encore d’avoir de l’espoir. Le bloc Netanyahou est en effet plus proche de 61, mais tout cela dépend d’Ayelet Shaked. Et tout cela malgré le fait que Meretz a été laissé de côté. Question annexe : qui sort gagnant du récent conflit ?

Be’hadré ‘Harédim – Kobi Uziéli

A 81 jours des élections, un nouveau sondage publié ce vendredi n’augure toujours rien de bon pour aucun des groupes de la Knesset. Selon un sondage mené par le Panels Politics Institute de Menachem Lazar pour le journal Maariv, le bloc Netanyahou obtient 59 sièges à la prochaine Knesset, contre le bloc soutenant Yair Lapid pour le poste de Premier ministre qui n’obtient que 41 sièges. Il convient de noter que l’enquête a été menée avant les résultats des primaires du Likoud et après les résultats des primaires travaillistes.

Si les élections avaient lieu aujourd’hui, le Likoud serait toujours le plus grand parti à la Knesset avec 33 sièges, contre 30 à la Knesset actuelle, suivi par Yesh Atid de Yair Lapid qui passe à 25, Benny Gantz et Sa’ar s’affaiblissent à 10, le « sionisme religieux » de Bezalel Smotrich est toujours dans les deux chiffres avec 10 sièges.

Les partis ultra-orthodoxes conservent leur force lors de ces élections, selon le sondage Maariv, le Shas obtenant 9 sièges et le Judaïsme de la Tora 7 sièges.

LIRE  L'ONU tire ENFIN la sonnette d’alarme sur les armes illégales du Hezbollah !

Le parti « travailliste », qui a organisé des primaires cette semaine, monte pour la première fois dans les sondages à 7, du nombre de sièges qu’il détient à l’actuelle Knesset. La ‘Liste commune’ menée par Ayman Odeh maintient également sa force avec 6, ‘Israel Beiténou d’Avigdor Lieberman s’affaiblit à 5, Ra’am de Mansor Abbas s’affaiblit également à 4 et se rapproche du pourcentage de blocage comme le parti d’Ayelet Shaked et Yoaz Hendel , qui est également proche du pourcentage de blocage avec seulement 4 sièges.

En dessous du pourcentage de blocage se trouvent le Meretz avec 2,9 %, le « Parti économique » du professeur Yaron Zelicha avec 1 %, le parti « Israël libre » d’Eli Avidar avec 0,3 % et le Foyer juif dirigé par Yossi Brodani avec 0,3 %.

La division en blocs

Selon l’enquête, le bloc Netanyahou, qui comprend le Likoud, le sionisme religieux, le Shas et le judaïsme de la Torah, obtient 59 sièges, par rapport au bloc soutenant Yair Lapid pour le poste de Premier ministre, qui comprend Yesh Atid, Havoda, Israel Beitenu et Ra’am, qui obtient 41 sièges. « Ka’hol lavan » de Benny Gantz, qui se considère également comme candidat au poste de Premier ministre, en obtient 10 et la liste commune qui ne rejoindra aucun gouvernement en a probablement 6.

La personne qui pourrait compléter le gouvernement de Netanyahou dirigé par 63 voix est Ayelet Shaked et « l’esprit sioniste » qui dépasse le pourcentage d’obstruction selon l’enquête avec quatre sièges, mais compte tenu de ses déclarations, elle refuse de former un gouvernement de droite à part entière et selon à elle imposera un gouvernement d’union large aux partis.

LIRE  Pandémie quand tu nous tiens

Qui obtient le crédit pour l’opération Aurore ?

L’enquête a également examiné la question de savoir qui reçoit le plus de crédit pour l’opération militaire, le Premier ministre Yair Lapid ou le ministre de la Défense Benny Gantz. Les réponses montrent que le ministre de la Défense Gantz a reçu plus de crédit que Lapid, 37% contre 23%, mais le crédit pour Lapid se traduit par un gain électoral plus important.

60% de ceux qui ont attribué le crédit à Lapid ont répondu que cela augmentait les chances qu’ils votent pour lui, contre 26% de ceux qui ont attribué le crédit à Gantz. Au tableau des mandats, ce résultat se traduit par une augmentation de 2 mandats au pouvoir de Yesh Atid de 23 mandats à 25, dont un mandat au détriment de Ka’hol lavan de Benny Gantz.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire