Le deuxième cycle de ‘Yizkor’, le plus grand concours de connaissance de la Michna de ce type au monde, a commencé

0
84

Des milliers d’enfants aux quatre coins du monde apprendront des millions de Michnayoth à la mémoire des martyrs qui ont été tués pendant les années de rage en Europe

____________________________________________________________________

L’examen public et la sélection des gagnants auront lieu le 26 Iyar de cette année juive – le jour de la libération et du sauvetage du reste de l’exode en Europe après la reddition de l’Allemagne nazie * Le plan ; « Les étudiants qui se souviennent » initié par le président, Gabriel German Zakharev, sera géré par l’organisation faîtière « Nous et nos descendants » qui rassemble environ 60 000 enfants et parents, pères et fils, dans 1000 succursales dans 70 villes * Des centaines d’enfants et les garçons des participants au programme ont participé à un rassemblement de prière et de renforcement au Mur Occidental.
________________________________________________

Lors d’un rassemblement de prière et de renforcement avec la participation de centaines d’enfants et de garçons avec l’ouverture de la session d’hiver tenue au Mur occidental, l’ouverture du deuxième cycle de ‘Yizkor’ – le plus grand projet Michnayoth de ce type au monde en mémoire des martyrs de l’Holocauste – a été lancé.

Des milliers d’enfants d’Israël dans tous les coins du monde étudient pendant dix mois six millions deux cent cinquante mille Michnayoth dans le cadre d’une étude spéciale à la mémoire et à l’élévation des âmes de millions de nos chers frères, dont nombre de Grands de la Tora zatsal, qui ont été tués par les nazis et leurs aides et environ un quart de million de martyrs qui ont sacrifié leur vie dans la guerre contre les nazis dans le cadre des armées alliées et clandestines.

LIRE  Le tribunal rabbinique de Beer Sheva a autorisé un homme à prendre une deuxième épouse

L’examen public et la sélection du gagnant aura lieu le 26 Iyar 5783 – le jour de la libération et du sauvetage du reste des réfugiés en Europe après la reddition de l’Allemagne nazie avec la participation de représentants d’organisations d’enseignement secondaire d’Europe occidentale et orientale, des États-Unis et d’autres pays et des milliers d’étudiants et de parents dirigés par les grands d’Israël.

Le programme ‘Apprentis qui se souviennent’ de l’organisation ‘Yizkor’, qui se tient avec la bénédiction des grands de la Tora et de dirigeants ‘hassidiques, à l’initiative du président M. Gabriel German Zakharev, Président de la Fondation Internationale ‘Stamagi’. Il s’agit là du deuxième tour, par l’organisation faîtière « Nous et nos descendants » qui rassemble environ 60 000 enfants et parents, pères et fils, qui se réunissent chaque semaine pour environ une heure d’étude conjointe, dans un cadre expérientiel, dans environ 1 000 succursales dans environ 70 villes. Sa particularité est son attrait pour diverses populations, notamment orthodoxes, religieuses et laïques, et d’être un lien entre parents et enfants – transmettant l’héritage de génération en génération.

Le président de « Nous et nos descendants », le rav Eliezer Youdkovski, a déclaré que le programme « Apprentis qui se souviennent » est destiné aux étudiants des Talmudé Tora et des écoles élémentaires âgés de 8 à 13 ans, et dans le cadre de cette étude, des tests trimestriels seront organisés. et des prix d’encouragement et d’excellence seront décernés.
Le rav Youdkovski a ajouté que l’organisation avait commencé à préparer une brochure et un CD contenant « Asher Gaalanou Mimé Tsar ». L’organisme distribuera aux stagiaires de tous les établissements d’enseignement un livret de contenu contenant des informations historiques et éducatives et des histoires fascinantes aux côtés de défis éducatifs et de réflexions et de jeux amusants. Un CD audio sera joint au livret, avec des mots de félicitations des plus grands d’Israël, des entretiens avec des personnages uniques, des histoires de sauvetage spéciales et des chansons. La publication de brochures, d’albums et de CD de ce type a été faite dans le passé par l’organisation dans divers domaines éducatifs, et a créé une large résonance auprès de dizaines de milliers de familles en Israël.
Le superviseur pédagogique de « Nous et nos descendants », le rav Mordechaï Bloï, a déclaré que « Malheureusement, la jeune génération ne s’intéresse pas aux souvenirs et les considère comme un autre détail historique non pertinent. Il y a un manque de sens de connexion entre notre existence aujourd’hui en tant que une nation, en tant que communauté, en tant que famille – et les événements du passé. Pour la jeune génération, l’existence du peuple juif et du monde florissant de la Tora est une évidence. Des communautés qui perpétuent la mémoire des communautés qui ont été détruites en Europe est un fait pour les plaques commémoratives, et rien de plus. Ils ne comprennent pas qu’ils font partie de la création d’un merveilleux miracle, qui a commencé le jour de la libération et du salut, et qui est vivant et respire à ce jour. Chaque page de la Guemara, un chapitre de Michnayoth ou des Psaumes, l’histoire des justes, fondant une famille et transmettant les valeurs et la tradition qui ont failli disparaitre, à D’ ne plaise. Comme il est dit: « Demandez à votre père et à vos aînés vous le dira, et ils vous le diront. »

LIRE  Pourquoi Moché bégayait-il ?

« Il est vrai que, chez les adultes, le souvenir de la Shoah s’intensifie. Ces dernières années, les rescapés se sont ouverts au récit et à la documentation plus qu’avant, des cours, des soirées d’étude et des voyages en Europe sont organisés. connexion de la jeune génération, toutes les activités importantes afin de passer le flambeau, et d’allumer un feu d’héroïsme juif et d’émerveillement face aux miracle de l’existence de notre peuple – nous devons perpétuer la mémoire du sauvetage, ainsi que la reconnaissance du miracle de la résurrection. Nous devons construire ce pont – afin que nous puissions continuer à le traverser dans le futur » et vous n’avez rien de plus éducatif et utile comme étude de la Michna à la mémoire des martyrs, dont il y a environ un million d’enfants d’Israël.

M. German Zakharev a déclaré qu’il considérait comme un grand privilège de participer à l’étude des Michnayoth qui a reçu la bénédiction des grands hommes d’Israël tel que le rav Steinmann et le rav Kanievsky zatsal, ainsi que nombre de rabbanim d’Israël et cinquante des rabbins et juristes les plus importants d’Europe.

Photographies : Eli Itkin

Aucun commentaires

Laisser un commentaire