Le douloureux poste de député à la Knesseth…

0
63

Des membres de la coalition ont boycotté les votes. La députée qui est juste 6 jours après son accouchement, Shirley Pinto, a été forcée de venir…

Be’hadré ‘Harédim

Le vice-ministre Abir Kara a boycotté les votes de la coalition en raison de la décision d’imposer le pass vert dans les centres commerciaux. Lorsqu’il est revenu à la Knesset sur la demande du Premier ministre, le député Walid Taha du Premier ministre a décidé de boycotter les votes, et donc la députée Pinto a été contrainte de venir et d’assister au plénum, ​​six jours seulement après l’accouchement. La coalition accuse Netanyahou…

Apparition inhabituelle à la Knesset : la députée Shirley Pinto-Kadosh a été forcée de venir voter au plénum de la Knesset seulement six jours après l’accouchement, en raison du vice-ministre Avir Kara de Yemina qui boycottait les votes de la coalition en raison de sa colère face à la décision du Premier ministre hier soir de appliquer le pass vert dans les centres commerciaux, ce qui, selon lui, nuira aux petites entreprises.

On a également appris qu’après environ une heure, le vice-ministre Avir Kara avait été appelé par le Premier ministre à voter à nouveau avec la coalition, mais le député Walid Taha a décidé de boycotter les votes, à la suite de la colère suscitée par la conduite du ministre de l’Intérieur.

En conséquence, la majorité dans la coalition n’a pas été obtenue et comme l’opposition a refusé de compenser la députée Pinto, elle a été forcée de venir se rendre au plénum de la Knesset avec le bébé.

La député Pinto Kadosh a prononcé un discours et a reproché à l’opposition de ne pas avoir permis qu’elle soit compensée : « Je souhaite que je ne sois pas ici maintenant, 6 jours après la naissance de ma petite fille, la conduite honteuse de l’opposition m’a amené ici, c’est comportement anti-humain et sans niveau », a-t-elle déclaré.

LIRE  "Le Hamas a compris que les tunnels, son arme stratégique, touchent à leur terme"

Dans ses remarques, elle a accusé le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu de conduite inhumaine : « Leur capacité à présenter à la Knesset et au public un niveau plus élevé avec un minimum d’effort et permettre que l’on compense mon absence. Vous avez choisi d’être petit. Comme c’est honteux, comme c’est malheureux et décevant. »

Le Premier ministre Naftali Bennett Bennett a également attaqué : « L’insistance du chef de l’opposition à ne pas autoriser la compensation avec la députée Shirley Pinto est un comportement bas entre un homme et son ami et un bas par rapport à la maternité où qu’ils se trouvent. Il est temps de se reprendre », a-t-il déclaré. « Il est temps de revenir à une conduite humaine. »

Le président de la Knesset, le député Ahmad Tibi, qui a présidé le débat, a répondu : « La semaine dernière, la liste commune a compensé le député Pinto. Aujourd’hui, une nouvelle situation est apparue où l’un des membres de la coalition, le député Avir Kara qui n’est pas ici, est en colère et la coalition a donc été forcée de faire appel au député Pinto. Je regrette la colère de MK Kara et regrette encore la nécessité d’amener une femme après l’accouchement. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire