Le drapeau de l’OLP brandi lors de la manifestation de la Gauche hier soir !

0
147

Le Likoud a fermement condamné l’agitation des drapeaux de l’OLP lors des manifestations de gauche – Malgré le terrible massacre qui a eu lieu la nuit de Chabbat à Neve Ya’akov à Jérusalem au cours duquel sept personnes ont été assassinées, la gauche a continué à organiser ses manifestations régulières de Motsaé Chabbath.

JDN – Benjamin Berger

Malgré le terrible massacre qui a eu lieu vendredi soir à Neve Ya’akov à Jérusalem, au cours duquel sept personnes ont été assassinées, la gauche a continué à organiser les manifestations régulières de Motsaé Chabbath contre ce qu’elle appelle la « révolution légale ». Ce soir (samedi soir) le Likoud a publié un communiqué le condamnant fermement ces manifestations.

« Le Likoud condamne l’agitation des drapeaux de l’OLP ce soir lors des manifestations de gauche à Tel-Aviv, un jour après deux attentats meurtriers à Jérusalem, notre capitale, et à un moment où l’Autorité palestinienne ne condamne même pas les attaques contre nous. Quelle honte ! », selon cette déclaration.

Entre-temps, les organisateurs de la manifestation ont annoncé qu’à la suite des deux attentats qui ont eu lieu à Jérusalem le dernier jour, la manifestation se déroulera d’une manière différente, et de ce fait, elle s’est ouverte par une minute de silence et s’est déroulée sans musique. L’ancien commissaire de police Roni Alshikh a annoncé qu’il n’y prendrait pas la parole comme prévu. En plus des manifestations dans les grandes villes, environ 4 500 personnes ont participé ce soir à la manifestation de Sharon sur la place de l’hôtel de ville à Herzliya.

Une trentaine de policiers et de combattants du Magav ont érigé des clôtures et tenté de bloquer un groupe de manifestants qui tentaient de marcher vers l’axe routier de Ayalon. Il y a eu des affrontements entre la police et les manifestants, quand à la fin la police a réussi à repousser les manifestants qui se sont retournés et ont continué à marcher à l’intérieur de la ville.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire