Le Grand rabbin d’Ukraine témoigne de Kiev : « Je vois de mes propres yeux des gens se faire tuer – y compris des Juifs »

0
95

Le Grand rabbin d’Ukraine a parlé de l’occupation de l’installation nucléaire de Zaporijia et a rappelé la catastrophe de Tchernobyl • Sur les activités en Ukraine pendant cette période, il a déclaré : « La plupart de ceux qui n’ont pas prié jusqu’à présent viennent prier, quand il y a la guerre, les gens de commencent à croire ».

JDN – Yaakov Abowitz

Le grand rabbin d’Ukraine, le rav Moché Reuven Asman, s’est adressé aujourd’hui (vendredi) à la nuit dernière et aux combats acharnés au terme desquels les forces de l’armée russe ont occupé ce matin l’installation nucléaire de la région de Zaporijia. Dans une interview accordée à 103FM, le rav Asman a rappelé la catastrophe de Tchernobyl : « Les images reviennent et ce qu’elles font menace de détruire le monde ». ‘Des gens sont tués ici, y compris des Juifs’, a-t-il dit.

Le rav Asman a déclaré à propos de la centrale nucléraire occupée : « Cette centrale est plus puissante que Tchernobyl car il y a plus de réacteurs là-bas. A Tchernobyl, un réacteur a explosé et ici il y a six réacteurs. Si, qu’à D’ ne plaise, je ne veux même pas dire quoi, c’est un danger pour le monde entier. Nous avons besoin de miracles. Pourim approche et je prie pour qu’il y ait le salut non seulement pour le peuple d’Israël mais pour le monde entier. »

Le rav a relaté les activités en Ukraine pendant cette période : ‘Je prie maintenant. Nous avons un quorum et nous prions. La plupart de ceux qui n’ont pas prié jusqu’à présent viennent prier, quand il y a la guerre les gens commencent à croire, et au-delà, je ne peux pas parler des plans. »

LIRE  États-Unis: les protestations se poursuivent malgré le couvre-feu généralisé

Le rav Asman a ajouté : « Chaque jour, nous envoyons plusieurs centaines de personnes à la frontière, chaque jour. C’est difficile à planifier et il est impossible de dire quand ce sera parce que sur les routes c’est très dangereux, je dis aussi à tout le monde de fermer leur GPS. A l’intérieur de Kiev, nos équipes travaillent et aident les personnes âgées, les personnes âgées et les personnes dans les abris. Nous avons sauvé de nombreux Juifs des villages ici. »

Plus tard, on lui a demandé s’il attendait de l’aide d’Israël et il a répondu: « Si Israël devait fournir une kippath barzel ou quelque chose à l’Ukraine, c’eut été bien, mais je comprends qu’ils ne veulent pas fournir. Par contre, nous recevons une aide humanitaire avec des médicaments et autres, et c’est très important. Les gens meurent ici, je le vois de mes propres yeux. Hier il y avait une bataille à côté de nous. »

À la fin, on lui a demandé s’il voulait parler au Premier ministre Naftali Bennett : « Et que puis-je lui dire ? J’ai un intérêt très émotionnel et complexe, je pense qu’Israël devrait être assez intelligent pour apporter également une aide de défense, pas une aide à l’attaque. Poutine l’accepterait, bien que il semble bien qu’il ne veuille pas non plus que l’on protège les gens. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire