Le ‘Hamas : un cessez-le-feu entrera en vigueur demain

0
66

Après que le réseau Al-Jazeera ait annoncé qu’Israël avait annoncé qu’il était prêt pour un cessez-le-feu, une source du Hamas a annoncé qu’il entrerait en vigueur demain. Le cabinet de sécurité politique discute actuellement d’une accalmie. Apparemment, le médiateur égyptien annoncera le moment où les deux parties arrêteront le feu ensemble. Pendant ce temps, les tirs se poursuivent, tout comme les attaques de Tsahal.

Ynet

Al-Jazeera a rapporté ce soir (jeudi) que le gouvernement israélien a officiellement informé le médiateur égyptien de sa volonté d’arrêter l’opération Chomré ha’Homoth autour de la bande de Gaza. Le rapport intervient dans un contexte de pression internationale croissante sur Israël pour qu’il accepte un cessez-le-feu, et indique que l’accalmie commencera aujourd’hui ou pas plus tard que demain. Dans le contexte des contacts menés par l’Égypte, la réunion du cabinet politico-sécuritaire a commencé.

Dans le même temps, une source du Hamas a déclaré au journal libanais Al-Akhbar que la trêve prendrait effet demain – et qu’un cessez-le-feu serait prévu entre les deux parties. Tsahal: « A partir de 07h00 du matin, 299 lancements ont été identifiés depuis la bande de Gaza vers Israël. »

Selon une source du Hamas, les Américains ont fait pression sur le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour qu’il « arrête l’activité militaire en raison de son échec à atteindre ses objectifs, et non à cause de la peur pour le peuple palestinien ». Selon le rapport, les médiateurs ont demandé aux organisations de résistance d’annoncer qu’ils allaient cesser le feu avant Israël – mais ils ont refusé et ont précisé que la cessation des hostilités devait avoir lieu en même temps.

LIRE  Un photographe juif enterre 6000 négatifs pour les cacher des Nazis

« La tentative de Netanyahou d’annoncer un cessez-le-feu unilatéral vise à présenter une image de victoire », a déclaré la source. Cela signifie que l’Égypte voulait apparemment que les organisations de Gaza annoncent un cessez-le-feu, mais elles ont exigé qu’il soit réciproque.

Pendant ce temps, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi s’est entretenu avec son homologue américain Joe Biden. Il a été rapporté que « les deux ont discuté d’une accalmie à Gaza », et qu’ils ont accepté de reparler bientôt et de poursuivre la coopération afin de « mettre la situation sous contrôle ».

Aucun commentaires

Laisser un commentaire