Le Livre des Psaumes a sauvé la vie de la personne grièvement blessée dans l’attaque

0
257

L’homme de 62 ans blessé lors de l’attaque de Jérusalem, arrivé dans un état « grave » à l’hôpital Shaare Zedek, se remet d’une série d’opérations chirurgicales entreprises pour retirer les éclats d’obus de son corps. Un éclat tranchant a frappé la couverture arrière du Livre des Psaumes et est entré dans le livre jusqu’au 124e chapitre des Psaumes où il s’est arrêté sur les mots : « Notre âme comme un oiseau s’est échappée d’une cage et nous nous sommes échappés »…

Be’hadré ‘Harédim – Elie Klein
Le livre des Psaumes qui a sauvé les blessés Photo: Shaaré Tzedek

Samedi soir au centre médical Shaare Zedek, le directeur de l’hôpital, le professeur Ofer Marin, le rav Asher Weiss et le rabbin Moshe Peleg, le Grand rabbin de l’hôpital, ont visité la chambre des blessés de l’attaque meurtrière à l’entrée de la ville. Ces dignitaires ont rendu visite au blessé de 62 ans qui est arrivé dans un état « grave » et se remet après une série d’opérations chirurgicales pour retirer les éclats d’obus de son corps.

La personne hospitalisée a surpris ses visiteurs lorsqu’il a sorti et leur a présenté un livre de Psaumes qui se trouvait près de lui au moment de l’attaque alors qu’il était en route pour se rendre de chez lui à Méron. Un éclat tranchant a frappé la couverture arrière du Livre des Psaumes et est entré dans le livre jusqu’au 124e chapitre des Psaumes où il s’est arrêté avec les mots : « Notre âme est comme un oiseau qui s’est échappé d’une cage et nous nous sommes échappés. » L’éclat a pénétré et déchiré le livre jusqu’à cette même page et ces mots.

LIRE  Argentine et Paraguay ciblent la terreur financière du Hezbollah

Le blessé, qui a demandé à ne pas être exposé aux médias, a approuvé la publication de la photo du livre déchiré des Psaumes à l’intérieur et à l’extérieur, mais il a voulu souligner 3 mots à côté de l’image animée du livre entre ses mains – « C’est ce qui aide ».

De plus, le soir de Chabbath, les dignitaires ont rendu visite à El’hanan Biton (qui est sorti de l’hôpital aujourd’hui), un ami d’Aryeh Shechopek assassiné, dans sa chambre. El’hanan a parlé au rav Weiss et au professeur Marin de son meilleur ami Aryeh, qui était assis à côté de lui sur le banc et a été assassiné dans l’attentat infernal : « C’était un gars qui aime aider et qui aime apprendre, aimé de tout le monde. J’ai essayé de le porter sur le côté mais j’ai tout de suite compris qu’il avait probablement été tué sur place. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire