Le militaire qui a été envoyé en prison : « Ils ont crié que j’étais un soldat de Ben Gvir, alors j’ai répondu sur ce ton »

0
130

Le soldat de la brigade Givati ​​qui a été filmé en train d’affronter des militants de gauche à ‘Hévron et qui a été envoyé à 10 jours de prison a fait appel au commandant de brigade et au général commandant pour alléger sa peine : « J’ai dit quelques mots sans aucune intention d’embarrasser les FDI et je me retrouve en prison. »

JDN

Le combattant du bataillon Sabre de la brigade Givati ​​​, qui a été filmé le week-end dernier en train d’affronter des militants de gauche à ‘Hévron et a donc été envoyé à 10 jours de prison, a écrit il y a peu de temps une lettre au commandant de la brigade et au général du commandement central, demandant que sa peine soit allégée.

Dans sa lettre, le soldat décrit l’incident de son point de vue : « Jeudi dernier, j’étais de service lorsque des manifestants sont arrivés sur les lieux et ont commencé à m’insulter ainsi que les autres soldats. Nous avons tout fait pour leur expliquer de la manière la plus gentille possible qu’ils devraient nous laisser remplir notre rôle et quitter les lieux. Au lieu de cela, ils nous ont crié dessus et nous ont maudits et se sont approchés de nous. L’un d’eux m’a crié dessus tout le temps que je suivais les ordres de Ben Gvir et que j’étais le soldat de Ben Gvir. Je ne voulais rien dire de politique et je ne voulais pas me comporter d’une manière qui ne convenait pas à un soldat. Je lui ai répondu dans la même langue qu’il a utilisé. Il a dit que j’étais le soldat de Ben Gvir, alors je lui ai dit que si je suis son soldat, alors je devais faire l’ordre ici. J’ai également expliqué au général de division que je n’avais aucune manière destinée à dire quoi que ce soit de politique sur Ben Gvir ou à donner une position », a décrit le militaire.

LIRE  Coronavirus : la Chine en guerre contre la vérité

Dans une lettre, le soldat a exprimé ses regrets pour ses actes et a demandé une peine plus légère : « J’ai dit quelques mots sans aucune intention d’embarrasser l’armée ou de commettre un crime et je me retrouve en prison. Je me rends compte que j’ai parlé d’une manière que je n’aurais pas dû, même si je l’ai fait involontairement. J’étais très stressé lors de l’événement et je ne demande qu’à prendre en compte la pression et tout ce qui était là lors de l’événement qui a duré un bon moment. »

« Je m’excuse. J’ai réalisé mon erreur. Je ne dirai plus jamais de telles choses. Mon rêve était d’être un combattant. Je crois en ce que je fais et je veux continuer à être un combattant. J’ai beaucoup de motivation pour servir. C’est pourquoi je me tourne vers vous, commandant, et je vous demande de m’acquitter, ou au moins de réduire la peine », a écrit le soldat.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire