Le ministre de la Santé a fait un pas, et de nombreux stagiaires ont repris leur lettre de démission

0
83

Il y a deux jours, des centaines d’internes en médecine ont remis des lettres de démission dans les plus grands hôpitaux du pays (notre illustration : tract en faveur de la grève, « la santé n’est pas un domaine que l’on peut toucher »), mais la nouvelle proposition du ministre de la Santé Nitzan Horowitz a chambouler le jeu, et des centaines d’entre eux ont retiré les lettres.

Be’hadré ‘Harédim

La protestation des internes en médecine pour raccourcir les heures de travail continue son chemin. Aujourd’hui (lundi), avant une réunion entre le ministre de la Santé Nitzan Horowitz et le président de l’Association des stagiaires, le Dr Ray Bitton, des centaines de stagiaires qui ont soumis des lettres de démission ont commencé à reprendre leur démission.

Le week-end dernier (samedi), les stagiaires ont lancé une manifestation devant le domicile du ministre de la Santé Nitzan Horowitz à Tel Aviv – plus tard cette semaine, une réunion a eu lieu entre le leader de la protestation et le directeur général du ministère de la Santé – au cours de laquelle le ministre de la Santé était présente, sans qu’aucun progrès ne soit fait.

Cette semaine, l’organisation « Mircham » à la tête de la manifestation a décidé de commencer à mettre en œuvre la phase pour obtenir des démissions massives, des centaines de stagiaires soumettant des lettres de démission aux principaux hôpitaux, Ichilov, Assuta, Hadassah Ein Kerem et plus encore.

Le ministre de la Santé, qui a vu dans quelle salade il finissait par se trouver, s’est empressé de présenter un nouveau schéma de travail. A la suite de cela, les meneurs de la contestation ont annoncé que « nous sommes parvenus à un accord ».

LIRE  Les journalistes sont complices des palestiniens

Aucun commentaires

Laisser un commentaire