Le ministre Michael Malchiéli a révélé : « Un tribunal a été créé pour les femmes dont les maris ont disparu dans la guerre (‘agounoth) »

0
215

Une réunion spéciale s’est tenue à propos des incidences de la crise actuelle sur le monde des tribunaux rabbiniques.

Le ministre Malchiéli y a participé, et a détaillé le dévouement des juges et a même parlé d’un cas où un juge a été emmené hors de sa maison au milieu du jeûne de Ticha BeAv afin d’arranger un divorce urgent. Une action comme celle-ci prouve que les juges ne voient pas les affaires qu’ils gèrent à la légère et traitent le droit des personnes uniquement à partir de numéros de dossiers – mais ils traitent leurs dossiers face aux personnes concernées et font leur travail avec un dévouement et une responsabilité exceptionnels.

Concernant la question des femmes dont les maris ont disparu qui s’est posée en raison de la situation sécuritaire, le ministre a ajouté : « Le rav Yitzhak Yossef a demandé dès le début de la guerre que nous nous efforcions d’obtenir toutes les possibilités d’enquête, dans tous les domaines – ADN, empreintes digitales, dents, etc. Tout est certifié et enregistré en règle et déjà un tribunal a été créé pour répondre à ce genre de situation. En ce qui concerne l’État, nous connaissons toutes les données sur chaque espace. Il y a une certitude absolue, nous n’enterrerons pas quelqu’un dont nous ne savons pas qui il est. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire