L’expulsion des familles des « assaillants palestiniens » devenue licite – le Hamas proteste…

0
355

À l’issue de ce vote, le projet de loi doit encore être soumis à trois sessions de vote supplémentaires avant d’être adopté comme loi.
Selon cette nouvelle législation, l’armée pourrait expulser de force les familles de Palestiniens ayant commis des attaques terroristes de leur domicile en Judée Samarie pour les réinstaller ailleurs en Judée Samarie.
Ce projet de loi, soutenu par le parti Foyer juif a été présenté par les députés ultra-nationalistes qui évoquent une nécessité de « dissuader » une nouvelle vague d’attaques au couteau, à l’arme à feu ou à la voiture-bélier menées par des terroristes palestiniens en Judée Samarie.
Le Parlement a approuvé ce projet de loi en dépit des mises en garde des agences de forces de l’ordre et de sécurité.
Dimanche, le chef de l’agence de sécurité israélienne Shin Bet, Nadav Argaman, aurait déclaré au cabinet de sécurité qu’une telle loi serait contre-productive.

Lundi, le procureur général israélien Avichai Mandelblit a fait valoir que cette loi violait les droits de l’Homme et pourrait susciter un mouvement de condamnation internationale à l’encontre d’Israël.
Comme il fallait s’y attendre, le mouvement terroriste islamique Hamas a condamné ce vote.
« Prendre pour cible les familles des hommes de la résistance n’affectera pas la détermination de notre peuple à poursuivre la résistance contre l’occupation », a déclaré le Hamas dans un communiqué de presse officiel.
Plus tôt mercredi, deux projets de loi ont été adoptés en première lecture en réponse aux récentes attaques terroristes en Judée et en Samarie.
L’une de ces lois vise à autoriser l’expulsion des membres de la famille de terroristes et l’autre autorise la légalisation de 66 villes et villages de Judée et de Samarie.
Ces deux projets de loi ont été présentés aux députés suite à une vague d’attaques terroristes la semaine dernière, qui ont fait trois morts, dont un bébé de trois jours.

LIRE  Institut du monde arabe : la France de Macron autorise et finance une conférence anti-Israël

Source Koide9enisrael

Aucun commentaires

Laisser un commentaire