Le pressentiment de Chelomo Zalman Leibovitch zal

0
580

Après l’enterrement de son fils, la mère de feu Chelomo Zalman Leibowitz, qui a été tué dans la catastrophe de Meron, a raconté que pendant le voyage, son fils l’a appelée et lui a demandé de prier pour lui : « Je ne me sens pas bien que je sois allé à Méron « |

Sarah Leibowitz raconte : « Mon fils, Chelomo Zalman, m’a appelé sur le chemin de Méron, il m’a demandé : « Maman, je suis dans le bus, je ne peux pas l’expliquer mais j’ai une demande à te faire. »

Le garçon a poursuivi : « ‘Je ne me sens pas bien d’être allé à Méron comme ça, je ne me sens pas bien, prie pour moi vraiment fort, ne sais pas ce que j’ai, prie maman, promets-moi, ne comprends pas pourquoi je suis allé là-bas ».

Le regretté Chelomo Zalman, âgé de 18 ans, a apparemment senti que quelque chose de grave était sur le point de se produire et, en se rendant à Méron, a appelé sa mère Sara, lui a parlé de ses sentiments et lui a demandé de prier pour lui.

« Je ne sais pas ce qui est arrivé à mon fils, un jeune plein de sagesse et de générosité, qui m’a appelée dans l’après-midi et me l’a dit », a répété la mère en larmes et a poursuivi: « C’est un fils spécial, le fils aîné qui a il y a quelques mois a perdu son grand-père, le regretté rav Ozer Drori, du fait du Corona ».

LIRE  Le 18 juin : le grand jour pour Méïr Habib

Aucun commentaires

Laisser un commentaire