Le rav Acher Weiss en une lettre cinglante: « On ne peut pas dire que nos mains n’ont pas versé ce sang »

0
2037

Le rav Acher Weiss, Av Beth Din de «Darkei Tora», est sorti en une lettre cinglante dans laquelle il appelle à des directives strictes, qui peuvent même être plus strictes que celles des responsables médicaux.

Le rav Acher Weiss, l’un des plus grands rabbanim actuellement, s’exprime en une lettre sans précédent dans laquelle il exhorte le public à observer les directives les plus prudentes du ministère de la Santé. Dans sa lettre, il s’écrie : « Et la honte couvrira nos visages quand nous voyons autour de nous des gens mourrir chaque jour de cette maladie, parmi eux les directeurs de Yechivoth et des rebbe’s importants, et nous ne pouvons pas dire que nos mains n’ont pas versé ce sang.

« Sur la demande de nombreuses personnes, je tiens à redire mon opinion sur les modes de conduite selon Halakha pendant cette période difficile de l’épidémie de corona. Les épidémies accompagnent le peuple d’Israël depuis des temps immémoriaux. A chaque génération il a été admis que l’on doit selon la Halakha prendre toutes les précautions possible, jusqu’à la limite imaginable, et l’on ne peut pas comparer la conduite à suivre dans de telles circonstances à celles empruntées en un temps de paix et de calme. Ainsi au temps des Tannaim, ceux des Amoraïm, et ainsi pour toutes les générations, comme expliqué dans le Maharil, le Maharchal, le Rama et tous les grands anciens. Et ils ont tous convenu que toutes les instructions des sages de la médecine devaient être suivies. « 

Le rav a ajouté dans sa lettre: «Il y a eu aussi des épidémies dans les temps modernes, en 1801, 1907, 1903 et plus tardivement. Et même pendant ces périodes, tous les Grands de ces générations, et tous les grands hommes du monde de l’Est et de l’Ouest, ont décidé, sans exception, que les experts médicaux devaient être suivis dans leurs conseils, c’est-à-dire qu’il faut s’enfermer dans les maisons, tout faire pour échapper au danger, se tenir à distance les uns des autres et se couvrir le nez et la bouche. « 

LIRE  L’auteur de l’incendie criminel de la synagogue d’Épinay-sur-Seine - irresponsable ?

C’est là que le rav Asher Weiss sort avec des mots très durs : « La honte nous frappe, quand il s’avère qu’un jour est pire que le précédent, chaque jour de nouvelles gens disparaissent du fait de cette épidémie, et parmi eux des Admorim, des Raché Yechivoth, des enseignants de Tora de très haut niveau, et des simples Juifs, des milliers de personnes gémissent de douleur et d’angoisse. Nous ne pouvons pas dire que nos mains n’ont pas versé ce sang ! »

« J’ai déjà dit, ajoute le rav, que nous devons aller plus loin que les autorités sanitaires en Israël et dans le monde qui fonctionnent souvent sous l’influence d’éléments extérieurs, car pour nous, seule la Tora vient nous indiquer comment agir, et elle nous dit de porter très fortement attention à nos âmes. Comment faire face à la honte quand des gens qui ont rejeté le joug des mitsvoth et les hommes du monde entier font part de leur étonnement face à notre conduite légère dans ce domaine ?! »

Plus tard dans sa lettre, le rav déclare qu’en une période aussi difficile nous devons nous renforcer dans l’étude de la Tora et dans la prière, dans et la joie des mitsvoth. « L’essentiel est de multiplier la fraternité entre nous et l’amitié, de fuir toute controverse, chacun doit aider l’autre et dira à son frère de se renforcer ! D’ n’a pas trouvé de meilleur récipient contenant la bénédiction pour Israël que la paix entre eux. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire