Le rav d’Ouman dément que les lieux saints juifs dans leur ville soient devenus des bases militaires

0
156

Le rav d’Ouman contredit la fausse propagande des Russes selon laquelle les synagogues seraient devenues des bases militaires pour les forces ukrainiennes.

Les Russes ont publié que les synagogues d’Ouman « sont utilisées à des fins de combat ». Le rav nie leurs affirmations et les appelle à ne pas nuire aux lieux saints des juifs. Il a publié une lettre en russe et en hébreu

Be’hadré ‘Harédim – Yanki Farber
La ville d’Ouman | Photo: David Kliger

Dans une lettre publiée en russe et en hébreu, le rav Jan s’adresse aux Russes pour que les synagogues ne soient pas lésées : « Paix et bénédictions, et pour faire la paix dans le monde, nous prions pour que la guerre se termine et nous prions pour chaque individu ».

Selon les Russes, la synagogue d’Ouman (pas dans l’enceinte de la tombe de rabbi Na’hman) servait aux autorités ukrainiennes de point de collecte et de transfert d’armes. Le 21 mars, au lendemain du discours de Zelensky à la Knesset, « les photographies ont documenté la formation de deux colonnes avec des nationalistes dans le quartier de la synagogue. Les biens, les armes et les munitions stockés dans le bâtiment de la synagogue ont d’abord été chargés par les nationalistes dans des camions à ordures, puis chargé dans des sacs de déchets de construction. » C’est ce que les Russes ont affirmé.

Les communautés juives d’Ukraine ont déclaré que: « Les informations sur l’utilisation des synagogues à Ouman par l’armée sont incorrectes ». La synagogue mentionnée dans le communiqué, qui est la deuxième plus grande d’Ukraine, a été fermée après le dernier Roch Hachana et n’a pas été utilisée depuis.

LIRE  Le Hezbollah tentera d’attaquer les plates-formes gazières

Shlomi Elisha, vice-présidente de l’Ukrainian Rescue Organization, a déclaré à Be’hadré Haredim : « La propagande russe sur les synagogues en Ukraine, qui sont censées être utilisées comme bases militaires, est un énorme mensonge. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire