Le rav Gafni à Netaniahou : ne pas permettre la montée de Juifs sur le mont du Temple !

0
102

La demande du président du judaïsme de la Tora, le rav Moché Gafni, de la part du Premier ministre de ne pas permettre aux Juifs de monter sur le mont du Temple a provoqué des réactions très dures de la part des députés du Sionisme religieux. Ce matin, le site a été ouvert aux Juifs.

Be’hadré ‘Harédim

Hier soir, le bureau du député Moshe Gafni, qui dirige la faction du judaïsme de la Tora, a déclaré qu’au nom de toute la faction, il avait demandé au Premier ministre de ne pas permettre aux Juifs de se rendre pour prier sur le mont du Temple.

Malgré la demande du président du judaïsme de la Tora, ce matin, après 20 jours de fermeture – quand l’entrée n’était permise qu’aux musulmans, le mont du Temple a rouvert à l’entrée des Juifs.

En raison de la réouverture, de violents affrontements ont éclaté tard dans la nuit près du Mont du Temple après que des milliers de jeunes Palestiniens sont arrivés pour entrer sur le mont du Temple et se fortifier à l’intérieur et empêcher les Juifs d’y pénétrer ce matin. Pendant toutes ces heures, la police en a interdit l’accès, selon les Arabes.

Le député Itamar Ben Gvir a d’abord profité de l’annonce de Gafni pour défier le Premier ministre Benjamin Netanyahu et a déclaré hier soir: « Gafni semble être au courant d’un accord qui consiste en la reddition du Premier ministre face au ‘Hamas à Jérusalem ! ».

Ben Gvir a attaqué la demande de MK Gafni et a affirmé qu’elle consistait en une rédition totale de la part du Premier ministre face aux exigences du Hamas, qui avait commencé à s’intensifier à la suite des émeutes du Mont du Temple.

LIRE  Devant le cercueil de Mohamed Ali…

Le député Nir Orbach de Yemina a également attaqué la demande de Gafni, « Le Mont du Temple est-il entre nos mains? », s’est-il demandé, notant que « le mouvement judéo-sioniste ne sera achevé que lorsque les Juifs pourront monter et prier librement sur le Mont du Temple ».

Auerbach a ajouté, attaquant la demande de Gafni au Premier ministre, et clarifiant l’importance de permettre aux Juifs de monter sur le mont du Temple, « Toute autre déclaration est une expression d’une politique d’exil inclusive et lâche. Et c’est la preuve que nous avons perdu l’opération ». Auerbach a cité une phrase connue : « Celui qui gouverne Jérusalem gouverne la Terre d’Israël. »

Le député Ophir Sofer du sionisme religieux a également répondu à la demande de MK Gafni: « Il est malheureux de voir que les Juifs continuent de se blâmer pour les émeutes arabes. Le Mont du Temple est un lieu sacré pour les Juifs, et même s’il y a discussion quant à la possibilité hilkhatique de monter sur le mont du Temple, il est impensable d’interdire que des Juifs puissent s’y rendre ! »

La déclaration de Gafni a également provoqué des critiques au sein de son propre parti : un haut membre a accusé Gafni d’essayer de provoquer du remue-ménage sur le terrain, et a affirmé que le message présenté au nom de toute le parti n’était en fait pas l’avis général. « Nous sommes pour que les Juifs ne montent pas sur le Mont du Temple, car c’est la position évidente des Grands de la Tora. Mais l’objectif de MK Gafni est maintenant de faire un clin d’œil aux Arabes, ce qui leur donnera la légitimité de continuer leur saccage à Jérusalem ».

LIRE  Propos antisémites: 1500€ d'amende pour une enseignante

Aucun commentaires

Laisser un commentaire