Le rav Mendi Cohen, d’Ukraine, ramené en dernière minute en Erets !

0
401

Le médecin qui a accompagné le rav : « Nous l’avons sauvé à la dernière minute »

Après que le rav Mendel Cohen d’Ukraine ait atterri en Israël et que son état se soit amélioré, le médecin qui l’a soigné a déclaré à propos de son sauvetage et du vol : «C’est une longue période de 9 heures qui n’a pas été facile, quand le malade se bat pour chaque respiration. »

Be’hadré ‘Harédim

Le Dr Daniel King, directeur adjoint du système pulmonaire au centre médical de Meir et le médecin qui a surveillé le vol de rav Mendi Cohen, rapatrié parce qu’il a été atteint par l’épidémie et a été très gravement atteint, parle de l’opération de sauvetage complexe qu’il a vécue : « L’opération a été lancée car il avait des difficultés à respirer. Chaque opération de ce type est toujours complexe, nous devons obtenir autant d’informations que possible et ajuster le vol et les conditions au malade, sans oublier le souci de la sécurité du malade et celle du personnel médical et de l’équipage du vol. À cette fin, la société Madasis a été préparée à l’avance et a acheté une sorte d’incubateur, une civière spéciale qui assure l’isolement des patients atteints de diverses maladies, y compris du corona, afin qu’ils puissent être transportés en toute sécurité. « 

Le médecin poursuit en disant : « Nous sommes partis jeudi matin pour Odessa et une ambulance a amené le rav Cohen de l’hôpital où il séjournait à l’aéroport, et sur la piste, nous avons déplacé le rav Cohen qui avait besoin de beaucoup de soutien et de beaucoup d’oxygène sur cette civière spéciale, l’avons fermée et l’avons mise dans l’avion. Parallèlement à ces précautions, nous avons pris des mesures supplémentaires au cas où nous devions intervenir pendant le vol et ouvrir la civière et en prendre soin. C’est une longue période d’environ 9 heures qui n’est pas facile, car ce genre de malades se bat à chaque respiration. Le moment où nous avons amené le rav Cohen était juste à la dernière minute. Depuis notre retour en Israël, nous continuons à être en contact presque quotidiennement, et à ma joie et à la joie de tous les intéressés, nous constatons une amélioration impressionnante ces derniers jours. »

LIRE  Moulay El Yazid ou l'ère antisémite de l'histoire du Maroc

« Il s’agit d’une opération complexe à laquelle de nombreuses personnes ont pris part, de Madasis et du PDG de la société Moshe Grossberger, de la compagnie aérienne et des pilotes et membres d’équipage qui étaient avec moi, les ambulanciers Doron et Aviel, les ambulanciers de chaque côté, l’hôpital Ichilov qui l’a reçu et bien d’autres qui l’ont aidé et soutenu », dit le Dr King.

Le médecin a ajouté: «J’étais responsable du premier complexe du corona à l’hôpital Meir jusqu’au moment où je suis tombé moi-même malade du corona. Je connais cette maladie et je l’ai géré ces derniers mois de nombreux cas, malheureusement, une maladie qui, même lorsqu’elle rencontre des personnes jeunes et en bonne santé comme le rav Cohen, cela peut être difficile et peut amener à des résultats très difficiles. »

En conclusion, le médecin évoque la problématique des vols vers Ouman: « On a beaucoup parlé ces dernières semaines de voyager à Ouman et du désir des ‘hassidim de Breslav d’y rendre – il faut comprendre les dangers encourus, quand une personne voyage, elle met en danger non seulement elle-même mais son entourage, tant en Ukraine qu’à son retour en Israël, il risque de contracter cette grave maladie, y compris des personnes qui ne voudraient pas prendre ce risque. »

« Il y a eu de terribles flambées en Europe lors de rassemblements de masse de matchs de football et autres, et à Ouman non plus il n’y a pas les conditions pour prendre les précautions nécessaires. Après la prière, les gens dorment ensemble et mangent ensemble et le danger d’infection de masse est très problématique. »

LIRE  Le coronavirus se propage parmi les milices iraniennes en Syrie

Comme rapporté hier (jeudi) à Be’hadré ‘Haredim, le rav Menachem Mendel Cohen, rav de la ville de Mariopol dans le sud de l’Ukraine, a été transporté en Israël il y a quelques jours dans le cadre d’une opération médicale complexe, qui a coûté des dizaines de milliers de dollars, alors que son état est très grave, après que les médecins aient déterminé qu’il était en danger de mort imminent.

Maintenant qu’il s’est rétabli et qu’il est hors de danger, il s’est entretenu par téléphone avec un journaliste et a raconté la catastrophe qui se déroule en Ukraine en général et dans la communauté juive en particulier à cause du corona.

Selon lui, il a lui-même déjà enterré quatre Juifs de sa communauté et 45 autres sont dans un état difficile. «Il y a des dizaines de Juifs dans ma communauté qui ont été infectés par le virus, mais la condition de plus de 40 ans nécessite un traitement à l’oxygène et plus. Pour qu’ils ne meurent pas d’une pénurie de matériel médical, j’ai engagé un personnel médical spécial et acheté pour chacun d’eux un appareil à oxygène et des médicaments et nous les tenons simplement par la force, sinon certains d’entre eux auraient depuis longtemps rendu l’âme. « 

Il dit que « l’évaluation de la communauté juive en Ukraine est qu’au moins 100, sinon 150 Juifs dans le pays sont jusqu’à présent morts du corona ».

Interview du rav Cohen : ici

Aucun commentaires

Laisser un commentaire