Le rav Yochiahou Pinto : « A la recherche de délivrances »

1
730

Le danger que fait planer l’épidémie et la nécessité de s’éveiller à la Techouva ont conduit de nombreuses personnes à s’intéresser à la segoula du livre de Devarim, diffusée et ancrée par rabbi Yochiyahou Pinto. La segoula de la lecture du livre de Devarim a eu droit au soutien et à la Berakha de nombreux et éminents sages en Tora de toutes les composantes du judaïsme. Dans une vidéo spéciale, plusieurs géants en Tora et en ‘Hassidout s’expriment sur cette segoula de la lecture du séfer Devarim. Des dizaines de grands maîtres en Tora et ‘Hassidout vivants et décédés offrent un ‘Hizouk spécial sur la Takana (mesure) proposée par rabbi Yochiyahou Pinto.

  1. Kler

Une vidéo spéciale, préparée ces jours-ci par les élèves de rabbi Yochiyahou Pinto, a contribué à renforcer significativement la segoula de l’étude du séfer Devarim, que de nombreux Juifs ont l’usage d’étudier chaque Chabbath.

La segoula, dont les sources ont été mentionnées dans les cours de l’Admour, visionnés par des dizaines de milliers de personnes, est citée dans des sources anciennes des ouvrages des Richonim et des A’haronim, des géants en Tora et en ‘Hassidout, qui nous renseignent sur la valeur de l’étude et de la lecture du livre de Devarim. Parmi eux, les propos de l’auteur du Ma’assé Rokéa’h, sur la valeur des 995 versets du livre, et l’importance de cette étude chaque Chabbath, les propos de l’auteur du Chévet Moussar à la fin du traité Yoma, qui écrit que l’interprétation du verset : « Armez-vous de paroles suppliantes (Devarim) et revenez au Seigneur ! » signifie que chaque Juif doit étudier le livre de Devarim. Le langage du Yalkout Chimoni décrit la puissance du livre de Devarim, dans lequel figure l’épisode où Yehochoua bin Noun a arrêté la course du soleil. On y trouve aussi des propos de grands maîtres du ‘hassidisme, sur le pouvoir des délivrances du séfer Dévarim, alors que les nombreuses sources citées dans les cours du Admour sont préparées en ces jours-ci par d’importants érudits, et compilées dans un ouvrage où sont rassemblées les sources anciennes et les propos des grands maîtres des générations à ce sujet.

LIRE  Lutter contre l'islamisme radical

La personnalité qui a mis le doigt sur ce sujet et influencé les Juifs en grand nombre, est rabbi Yochiyahou Pinto, qui a réussi à rapprocher de nombreux Juifs par le biais de cette Takana, et jusqu’à aujourd’hui, plus de 400 00 livres de Devarim ont été publiés en édition spéciale, avec en préface, des cours abrégés du rav Pinto citant les principales sources de cette Takana. Ses cours sur ce thème ont eu droit à une diffusion très importante en Israël et dans le monde, et à un audimat très important, à la fois sur le site de Hidabroot en Israël, aux États-Unis et en France.

De nombreuses personnes témoignent avoir vécu des délivrances par le mérite de cette étude le Chabbath, et il existe de nombreux témoignages extraordinaires sur des prodiges vécus, et de nombreux sages en Tora bénissent cette initiative.

Dans une vidéo spéciale éditée par ses élèves, ont été rassemblés les bénédictions, les lettres et les propos de Rabbanim et de grands Sages en Tora, dont notre maître, rabbi ‘Haïm Kanievsky, rabbi Yaakov Méir Chekhter, l’Admour de Belz, rabbi Its’hak Méir Morgenstern, rabbi Elimélekh Biderman, les Admourim de Tolne et Kouzmir, l’Admour de Krechnif, rabbi Aharon Tuitig, rabbi Baroukh Dov Povarsky, rabbi Méir Tsvi Bergman, rabbi David Batsri, rabbi Yéhouda Yosséfi, et d’autres géants en Tora vivants et décédés, de tous les courants du judaïsme, auteurs de lettres qui bénissent cette Takana, ou ont loué dans leurs propos enthousiastes, l’action de rabbi Yochiyahou, pour une Takana qui renferme de nombreuses délivrances, tandis que des dizaines d’autres géants en Tora ont envoyé leurs bénédictions.

LIRE  La première victoire de Netanyahu 72,5% à 27,5% stimule le Likoud

Par exemple, l’Admour de Krechnif conclut ainsi sa lettre en ces termes :

« Nous connaissons, au sein du peuple d’Israël, la valeur et la réputation inestimable de cette Takana sacrée de l’étude de tout le livre de Drvarim chaque Chabbath, nous observons de fidèles Juifs de tous les secteurs du judaïsme, se pencher sur l’étude de la Tora du D’ vivant, par l’étude du séfer Dévarim. Qui pourrait se figurer l’extraordinaire pouvoir de cette Takana sacrée, dont la racine se trouve dans les montagnes saintes, auprès de nos maîtres vénérables, que leur mérite nous protège, les grands maîtres de la ‘Hassidout et Tsadikim des générations, que leur mérite nous protège ! Ainsi, j’ai vu en Erets Israël et à l’étranger, des Juifs qui n’avaient pas eu le privilège d’étudier la Tora pendant toute la semaine, s’élever et se rapprocher de notre Père au Ciel, le D’ vivant, et à la lumière du Chabbath Kodèch et de la sainte Tora, ils s’attachent à la Tora par l’étude de cette partie de la Tora, le livre de Devarim, comme l’a prescrit cet éminent rav. »

Une vidéo exclusive préparée ces jours-ci par les élèves de rabbi Yochiyahou Pinto, fait de grandes vagues sur la segoula de l’étude du livre de Devarim qu’un grand nombre de Juifs ont l’usage d’étudier chaque Chabbath.

Il semble qu’en cette période où plane le danger de l’épidémie qui sévit un peu partout, un grand nombre de Juifs trouvent un réconfort et un ‘Hizouk dans l’étude du livre de Devarim, comme segoula pour se protéger des forces malveillantes.

LIRE  Attentat à Brooklyn : un conducteur écrase et blesse 3 Juifs hassidiques

1 Commentaire

  1. Pourquoi pas si certains le disent. Pour ma part, je décroche le téléphone ROUGE et je m’adresse au GRAND PATRON. C’est plus simple et il est disponible nuit et jour.

Laisser un commentaire