Le soldat blessé à la frontière de la bande de Gaza est mort de ses blessures

0
56

Après plus d’une semaine au cours de laquelle les médecins se sont battus pour sa vie, le soldat de la police des frontières, le sergent Barel Hadaria Shmueli, qui a été blessé par des tirs à distance zéro lors des affrontements à la frontière de la bande de Gaza, est décédé. Beaucoup ont prié en sa faveur, mais sans résultat.

JDN

À l’hôpital Soroka de Be’er Sheva, la mort du soldat de la police des frontières a été rendue publique. Il laisse dans le deuil ses parents, deux sœurs et un frère.

Ces derniers jours, des prières de masse ont été organisées pour la guérison de Shmueli à l’extérieur de l’hôpital avec la participation de milliers de personnes. Par exemple, des milliers de personnes ont participé la semaine dernière à un rassemblement de Seli’hoth organisé devant le centre médical Soroka à Be’er Sheva pour la guérison de Shmueli.

L’hôpital Soroka a annoncé que, avec une grande tristesse, nous annonçons la mort d’un combattant de la patrouille frontalière, Barel Hadaria Shmueli, qui a été évacué vers l’hôpital il y a environ une semaine, après avoir reçu une balle dans la tête à la frontière de la bande de Gaza.

« Le personnel médical s’est battu pour sa vie et il a subi plusieurs interventions chirurgicales au cours de son hospitalisation. Malgré les nombreux efforts et en raison de la blessure grave, le personnel médical a été contraint de déterminer sa mort. Nous partageons le lourd chagrin de la famille », a déclaré l’hôpital.

Le Premier ministre, Naftali Bennett, a rendu hommage au regretté combattant de la patrouille frontalière, Barel Hadaria Shmueli, décédé aujourd’hui des suites de ses blessures, et a déclaré : « J’ai reçu avec une profonde tristesse la nouvelle amère de la mort du combattant de la patrouille frontalière Barel Hadaria Shmueli, qui est tombé pour défendre la sécurité d’Israël. Il n’y a pas assez de mots pour réconforter la famille dans son lourd deuil. »

LIRE  Vendredi, les centres commerciaux, les marchés et les clubs de sport devraient rouvrir en Israël

« Barel était un combattant dans sa vie et un combattant dans sa mort. Il s’est battu pour sa vie jusqu’au dernier moment, quand toute la nation d’Israël s’est réunie pour des prières en sa faveur. Je veux envoyer mes sentiments à cette famille qui a perdu le le plus précieux de tous. »

L’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré : « Mon cœur est brisé. Ma femme et moi adressons nos plus sincères condoléances à la famille de Barel Hadaria Shmueli, un combattant de l’unité d’infiltration de la police des frontières qui est tombé pour défendre le pays. Ces derniers jours, nous avons prié avec tout le peuple d’Israël pour sa guérison. Nous avions espéré un miracle, mais malheureusement le pire est arrivé. Nous embrassons Yossi et Nitza et toute la famille. Barel et ses camarades se sont battus avec détermination et héroïsme contre le terrorisme depuis la bande de Gaza. Nous n’oublierons jamais son héroïsme. Que sa mémoire soit bénie et qu’elle soit toujours conservée dans nos cœurs. »

Un porte-parole de la police a déclaré : « La police des frontières incline la tête à la mémoire de feu le sergent Barel Hadaria Shmueli, qui est tombé lors d’une opération dans le nord de la bande de Gaza. Au cours de son service dans l’unité, feu Barel a donné un cours de tireur d’élite et a servi comme tireur d’élite à l’école. Le combattant a été impliqué dans des dizaines d’activités pour prévenir le terrorisme et lutter contre les crimes graves dans le secteur sud. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire