Le système politique est pris de turbulence : une série de réactions après la retraite dramatique de Silman

0
137

Le système politique a subi un important bouleversement ce matin (mercredi) à la suite de la démission dramatique de la députée Idit Silman. Les politiciens, de tous les horizons de la société israélienne, n’ont pas tardé à réagir.

Sur la gauche, Silman a été fortement attaquée : le député Gilad Karib du Parti travailliste a déclaré qu' » il ne fait aucun doute que la question du ‘hamets n’est pas le vrai problème qui l’a conduite à cette conclusion. Espérons que Silman changera de cap et que cette décision ne nous conduise pas à des élections.  »

La députée (de Yech Atid) Meirav Ben-Ari a qualifié Silman d' »irresponsable ». S’adressant à 103FM, Ben-Ari a déclaré: « C’est dommage, nous, en tant que politiciens, devons mettre notre armure et venir travailler. Après deux ans d’imbroglios politiques, nous avons réussi à former un gouvernement – quel temps perdu, il faudrait un peu de responsabilité personnelle. »

Le député Eli Avidar du parti Yisrael Beiteinu a déclaré : « Je préviens depuis des mois que le mal proviendra de la droite. On leur étale un tapis rouge devant eux, on fait attention  n’y avancer que comme sur des œufs, on s’abstient de promouvoir des lois qu’on s’est engagé à faire élire et puis finalement le camp du changement se fait cracher au visage. »

Yair Golan a été interviewé par FM103 et a déclaré : « Un opportunisme politique de bas niveau. Il y a une vraie crise ».

MK Mossi Raz à propos de la retraite de Silman : « Quelque chose d’intéressant s’est passé ici. Je ne me souviens pas d’un virage à 180 degrés dans la politique israélienne. C’est un cas inédit. »

LIRE  Le député Bitton : « Kahana a insisté pour nommer des femmes aux conseils religieux - à tout prix »

Le député Matan Kahana, membre du parti de Silman, a déclaré ce matin au GLC : « Je l’ai découvert en ce moment, j’espère que c’est réversible. Ce gouvernement fait de bonnes choses pour le peuple, il a été formé à cause d’une contrainte politique, mais je pense que cela vaut vraiment la peine qu’il continue à fonctionner. »

Le président de la faction de la liste commune, le député Sami Abu Shehadeh, s’est également empressé de tweeter : « Le meilleur scénario pour la liste commune est d’aller aux urnes. Ni Bennett ni Netanyahou n’ont reçu de filet de sécurité. Le Likoud ne compte plus nos doigts. Dans les prochains jours, nous nous réunirons et examinerons les options, les outils et les scénarios qui s’offrent à nous. »

Les partis religieux et traditionnels se sont empressés de bénir la députée Silman pour sa démarche courageuse. Le président du Shas, Aryeh Deri : « Je livre toutes mes bénédictions à la députée Silman, qui soutient de ses mains l’identité juive de l’Etat d’Israël. Je demande pardon du fait que j’ai émis des doutes quant à sa démarche courageuse, recevez toutes les bénédictions du Ciel. ‘Au mois de Nissan, ils ont été délivrés, et au mois de Nissan, ils le seront à nouveau’. »

Le président du Judaïsme de la Tora, le député Moshe Gafni, a déclaré à Kol Barama : « Nous ne devrions pas aller aux urnes, il y a une majorité pour la droite traditionnelle et religieuse à la Knesset actuelle. »

Ce matin, les organisateurs de la manifestation de droite ont officiellement demandé à Silman de se joindre à eux ce soir dans une manifestation de protestation contre le gouvernement israélien, d’être l’invité d’honneur et de parler devant des dizaines de milliers de manifestants.

LIRE  L’islamologue Hani Ramadan expulsé de France vers la Suisse

Le député Yoav Kish a également été interviewé par Kol Barama et a déclaré : « Vous verrez d’autres changements très importants dans la transition des députés de la coalition. Tout le monde a compris que c’était fini. Je dis cela en me basant sur la réalité politique et sur des choses concrètes. Ça ne s’est pas mijoté un jour, c’est un événement qui dure depuis la formation du gouvernement. Nous leur avons toujours parlé pour être sauvés du gouvernement. Ils pensaient qu’ils seraient capables de créer quelque chose qui correspondait à leurs perceptions et ils n’y sont pas parvenus. »

La députée Yariv Levin a déclaré ce matin : « La députée Silman, dans sa démarche, sauve l’État d’Israël d’un processus dangereux et sans précédent de dommages profonds au caractère juif de l’État et aux fondements de son existence. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire