Le temps de Netanyahu est compté : le Likoud s’efforce de signer avec le judaïsme de la Tora et Shas

7
349

Personne ne croyait que les négociations de coalition dureraient aussi longtemps. Les 28 jours que Netanyahou a reçus du président pour former le gouvernement sont sur le point de se terminer et entre-temps, le président de la Knesset n’a pas été remplacé. Les derniers à signer sont le Shas et le judaïsme de la Tora, entre eux et le Likoud il y a encore des lacunes sur la question des positions

Be’hadré ‘Harédim

Dans une semaine, les 28 premiers jours pour composer un gouvernement prendront fin. Le Likoud essaie de terminer la tâche de répartir les rôles et d’atteindre la prestation de serment de la Knesset sans demander au président Yits’hak Herzog une prolongation de 14 jours pour former le gouvernement.

À cette heure, les signatures du Shas et du judaïsme de la Tora manquent pour terminer le travail de répartition des rôles entre les composantes de la coalition, puis commencer à agir sur une série de lois en vue de la prestation de serment de la Knesset.

La principale crise est face au judaïsme de la Tora, quand la division des rôles n’est pas encore au point, en particulier en ce qui concerne le député Meir Poroush.

Le Likoud est intéressé à commencer le travail de législation à la Knesset, d’abord en remplaçant le président de la Knesset, puis en promulguant la «loi Derhy» qui lui permettra d’exercer les fonctions de ministre et d’autres lois avant la prestation de serment du gouvernement, mais le judaïsme de la Tora refuse de livrer les signatures nécessaires pour remplacer le président de la Knesset jusqu’à ce qu’ils obtiennent ce qu’ils veulent dans la répartition des tâches.

LIRE  Egypte : le Hamas est derrière la voiture piégée qui a tué 20 personnes

Ce dimanche le travail va être de tenter de terminer avec la division des rôles, et les équipes de négociation du judaïsme de la Tora et du Shas se réuniront pour des réunions séparées avec le Likoud, alors que les questions essentielles ne seront pas encore réglées et celles-ci seront également un champ de mines (notre illustration, shutterstock) lorsque le le gouvernement prêtera serment.

7 Commentaires

  1. Bonjour
    Je ne comprend pas que tout le monde religieux considère la « Loi Derhy » comme normale.
    Cet homme ne peut être ministre, d’après la loi, suite à une condamnation et on veut promulguer une loi spécialement pour lui permettre de l’être.
    Pour moi c’est un scandale et dans ce cas précis c’est un hilloul Hachem car il est évident que de nombreux israéliens condamneront et les religieux et la Torah à cause de ce genre de comportement.

    • C’est exactement la raison pour laquelle des gens comme lui sont poursuivis par les tribunaux. Disons cela autrement : un journaliste a demandé en son temps à l’ancien maire de Jérusalem, Teddy Kolek, s’il était prêt à témoigner contre Dérhy. Il a répondu à la radio : « Non, parce que si je le fais, je devrais le faire contre tous les hommes politiques… », qui, donc, ne sont pas mieux, ou, probablement, de loin pires, car personne ne va les attaquer, donc ils peuvent faire ce qu’ils veulent, et ils le font.
      C’est la méthode qu’emprunte l’establishement pour contrer toute personne qui ne leur plait pas, et vous pouvez le vérifier : il s’est avéré que tous les ministres de la Justice ont eu contre eux des « procès » soudains, avec des histoires qui la plupart du temps se sont effondrées, mais l’essentiel est que ces ministres ont lâché la pédale et ont démissionné.
      En cela, Bibi est remarquable, car il tient le coup, envers et contre toutes ces tentatives – qui sont de plus en plus clairement nulles et non advenues.
      Donc non, pour nous, et pour la plupart des observateurs neutres, ces procès ne prouvent strictement rien, et il n’y a pas lieu d’en tenir compte.

  2. Bibi a été au pouvoir plus de 12 ans. S’il y a des problèmes si graves pourquoi n’a-t-il rien fait ?
    C’est qui l’establishement ?
    Pour les ministres qui ont été attaqués, c’est désagréable mais pas grave s’il ne se passe rien à la fin. On les remplace, ils ne vont pas attaquer des dizaines de personnes.
    Par contre bloquer le pays pour des cas personnels est très grave.
    Bibi est seul au Likoud ?
    Derhy est seul chez Shass ?
    Maintenant si on ne tient pas compte de procès qui ne prouvent rien, on va vers l’anarchie.

    • Vous ne semblez pas habiter en Terre sainte…
      La Haute cour est le refuge de toute une « clique » (c’est le mot en ivrit, pas de notre faute), très fortement située dans une Gauche post-sioniste et anti-religieuse. Justement, maintenant, le gouvernement en formation se promet de faire de l’ordre dans ce domaine et d’obliger l’establishment juridique d’accepter des juges moins extrémistes. Cela n’est pas sûr que cela marchera, car la Gauche pousse déjà de très hauts cris, et ils ont raison : en faisant cela, on les prive de ce moyen ultime qu’ils ont, grâce à la révolution faite par le juge Aharon Barak en son temps, visant à prendre le pouvoir dans le pays par l’intermédiaire des tribunaux.
      L’anarchie, ou en tout cas la manipulation anti-démocratique faite par la Gauche, est déjà là ! Or le peuple a dit son mot, montrant qu’il voulait à une très grande majorité (surtout si on enlève les voix arabes…) un gouvernement de Droite, et non point un régime post-sioniste et anti-juif de Gauche.

      • Si, j’habite en Israël et je suis outré par la place que s’est accaparée la Cour Suprême par les manipulations de Aharon Barak.
        Je suis favorable à tout ce qui sera fait (pourquoi ça n’a pas été fait avant ?) pour en réduire l’influence, c’est dans l’intérêt du pays que des juges cooptés ne fassent pas la loi.
        Par contre je ne vois pas en quoi la manipulation digne d’une république bananière, visant à nommer Derhy ministre, va dans l’intérêt du pays.
        Pas plus que je ne vois pas en quoi les 5 élections dont le seul but était de garder Bibi premier ministre (il n’y a personne d’autres au Likoud ?) vont dans l’intérêt du pays.

        • Car ce sont Dérhy et Bibi qui sont les plus forts ! Or toute la question est de savoir s’il y a lieu d’accepter le jeu pourri de la Gauche. Vous pouvez constater, et vous allez encore pouvoir le voir encore plus dans les mois qui viennent, à quel point ce secteur de la population locale est capable de crier et d’insulter ceux qui pensent autrement qu’eux, et c’est exactement la raison pour laquelle jusqu’à ce jour la Droite n’a pas lutté contre eux : jusqu’à présent, la majorité n’avait pas conscience de l’intensité du jeu politique et de sa capacité de faire passer ses messages, au point d’entraver toute opposition contre la Gauche. Bibi ne pouvait pas oeuvrer contre eux, c’était trop dangereux. Là, cela semble avoir changé. Enfin, on va voir. Mais vous prouvez exactement ce que je dis : vous êtes tombé dans le piège…

          • Merci de m’avoir ouvert les yeux. Je suis désolé d’être tombé dans le piège, ça doit être mon inexpérience, je n’ai que 70 ans.
            Mais du fin fond de mon piège, je vous rappelle quand même que même les plus forts disparaissent et leurs remplaçants ne sont pas toujours catastrophiques. De plus, il est facile d’être le meilleur quand on a éliminé toute concurrence génante.

Laisser un commentaire