Les dirigeants du « bloc de droite » à Netanyahou : « Nous n’accepterons pas une rotation avec Bennett »

0
62

Dans le cadre des efforts dans le but de former le gouvernement, Derhy, Gafni et Smotrich (notre photo) ont déclaré au Premier ministre : « Si vous proposez le poste à Bennett – nous l’exigerons également, parce que notre force est plus grand ou le même que le sien » • Le Likoud envisage de voter pour un gouvernement sans le consentement du ‘sionisme religieux’.

Trois semaines et deux jours après le début du mandat de Benjamin Netanyahou, l’horizon reste bouché. Si Netanyahou avait déjà suffisamment d’éléments problématiques dans son jeu, un autre s’y est ajouté : Dérhy, Gafni et Smotrich refusent que Bennet se voie attribuer le poste de Premier ministre !

Selon un article paru dans News 12, les trois hommes ont déclaré à Netanyahou que s’il acceptait de donner la rotation à Bennett, ils réclameraient la même chose pour eux. Derhy a deux sièges de plus que Bennett, tandis que Gafni et Smotrich ont le même nombre (si l’on inclue le député du «sionisme religieux» Ofir Sofer, qui s’est présenté aux élections sur la liste du Likoud).

En conséquence directe de cela, le Likoud comprend que ce soir, il n’y a pas de percée dans la formation d’un gouvernement. Cependant, News 13 a rapporté que Netanyahou et son groupe envisagent d’essayer de tout faire – et d’amener un gouvernement assermenté à la Knesset avec le soutien de Ra’am, même sans le consentement de Smotrich et du « sionisme religieux », qui pour l’instant bloque la solution la plus évidente pour Netanyahou, mais il faut souligner que les chances de succès d’une telle décision sont faibles, en raison de l’absence d’une majorité claire pour cette décision.

LIRE  Quel est le meilleur allié d’Israël dans la région?

Pendant ce temps, les partis de droite, dont Tikva Hadasha, continuent d’appeler Netanyahou – dans des entretiens avec les médias ou dans des salles fermées – à quitter son siège au profit d’un autre responsable du Likoud. Il existe de nombreux scénarios sur le sujet, y compris de diriger Netanyahou en direction du poste de président ou assermenter un autre Premier ministre qui donnera à Netanyahou des pouvoirs étendus de l’extérieur.

Ce soir, il a été rapporté dans « Cahn 11 » que le conseiller politique du ministre des Finances, Israël Katz, a suggéré dans son groupe WhatsApp que « le ministre des Finances devrait recevoir le mandat, afin qu’un gouvernement de droite à part entière soit formé. En outre, Netanyahou serait nommé président avec des pouvoirs sur le ministère ». En réaction à cette diffusion, le ministre des Finances a menacé de suspendre le conseiller…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire